Pourquoi boire du thé vert tous les jours ? Seconde partie

Cher ami, chère amie,

Dans la foulée de la précédente lettre, j’aimerais continuer à vous parler de l’importance du thé vert pour la santé et de son intérêt dans certaines pathologies. Nous aborderons également une autre question : comment bien choisir son thé et bien le préparer pour profiter au mieux de ses vertus.

Le thé vert fait diminuer votre glycémie 

Les études sur l’espérance de vie montrent une relation directe entre l’augmentation constante de la glycémie (le taux de sucre dans le sang), l’accélération du vieillissement et l’aggravation des risques de maladies cardiovasculaires.

Il a été prouvé que le régime hypocalorique (qui augmente l’espérance de vie chez les animaux) diminue le taux de sucre dans le sang. Or, le thé vert a les mêmes effets sur la glycémie. Il la réduit en inhibant l’amylase, une enzyme sécrétée par le pancréas qui nous permet de transformer l’amidon[1] en sucre. 

Certains thés verts[2] diminuent l’appétence aux sucres et peuvent avoir (à condition d’être bien préparés) des effets supérieurs à ceux d’un antidiabétique bien connu, la metformine[3], préconisé dans le diabète de type II.

D’autres permettent de mieux réguler son poids[4]. L’origine de cette propriété pourrait être en partie liée à leur mécanisme de régulation du taux de sucre sanguin[5] ou à leur activité anti-inflammatoire[6].

Depuis une vingtaine d’années, plus de quarante études ont porté sur l’intérêt du thé vert concernant l’activation du métabolisme et donc la perte de poids. N’allons cependant pas croire qu’il suffirait de boire trois tasses de thé vert par jour pour maigrir… Tout est question d’équilibre alimentaire, mais le thé vert peut contribuer à cet équilibre avec bien d’autres facteurs, notamment le régime méditerranéen et la consommation de nombreux fruits et légumes de saison, ainsi que des oléagineux (amandes, noix, etc.) et de bons acides gras comme l’huile d’olive et de colza.

Les effets anti-infectieux du thé vert

Si vous buvez du thé vert après les repas, cela contribue à réduire vos risques d’empoisonnement alimentaire d’origine bactérienne, de carie dentaire et de gingivite. Au Japon et dans bien d’autres pays d’Orient et du Moyen-Orient, on a l’habitude de boire du thé vert après chaque repas pour se rafraîchir la bouche.

Des études scientifiques ont révélé que le thé vert présente de puissants effets antimicrobiens, notamment sur les bactéries de la bouche[7] incriminées dans la carie dentaire et suspectées d’augmenter le risque de maladies cardiovasculaires ou cérébrales (Alzheimer). Il existe de nombreux brevets sur l’utilisation d’extraits de thé vert comme agent antitartre dans les dentifrices et les bains de bouche[8].

Le thé vert a également des effets antiviraux – que l’on néglige à tort – en cas d’épidémies :

  • de gastroentérites ;
  • d’infections hivernales, comme les rhumes et rhinopharyngites dus essentiellement à des virus ;
  • de grippe.

Les médecins orientaux conseillent ainsi le thé vert comme traitement des rhumes et des grippes. Des études visant à mesurer l’activité antivirale du thé vert révèlent que, même à des concentrations très faibles, celui-ci a un fort effet inhibiteur sur le virus de l’influenza (grippe). Certains traitements préventifs et curatifs l’utilisent d’ailleurs contre ce virus[9].

Le thé vert japonais Bancha possède des propriétés antifongiques (contre les mycoses) et il est préconisé depuis longtemps au Japon dans cette indication. Il apporte une grande quantité d’oligoéléments et, contrairement à ce que l’on pense en général du thé, beaucoup de fer. Il est de ce fait conseillé, à raison de deux tasses par semaine, chez les femmes ayant des règles très abondantes.

Pour l’acide urique et les douleurs articulaires

Ce thé vert Bancha est alcalin et a un pH basique. De ce fait, il est recommandé pour les organismes trop acides[10]. Cette hyperacidité est le plus souvent liée à une alimentation trop riche en protéines et en graisses animales, et coresponsable d’inflammation de l’organisme, en particulier en cas de douleurs articulaires (arthrite, arthrose).

Pour l’élimination rénale et la goutte

Le thé vert est diurétique. Il stimule l’élimination rénale tant de l’acide urique (goutte) que de l’urée. Il peut donc être proposé en complément d’autres traitements en cas d’insuffisance rénale.

Comment bien consommer le thé vert ?

On étudie souvent les extraits de thé vert pour le pouvoir antioxydant de leurs polyphénols[11] (catéchines), mais l’infusion de thé vert ne contient pas que des polyphénols antioxydants. Elle apporte également des oligoéléments, des vitamines, des minéraux, de la caféine – beaucoup mieux tolérée que celle du café (mais pas chez tout le monde[12]) –, des acides aminés et de la théanine[13].

Voici deux façons d’optimiser les bienfaits du thé vert :

1)  Buvez deux à trois tasses de thé vert par jour, de préférence avant et pendant les repas, ou après les repas si vous avez des infections buccales ou si vous souhaitez simplement vous rafraîchir l’haleine.

2)  Prenez une à deux gélules d’extraits de thé vert concentré par jour, en début ou en milieu de journée. Il est important de ne pas dépasser cette posologie, car au-delà, il a été décrit de possibles cas de toxicité hépatique[14]. La majorité des gélules disponibles sur le marché comportent 500 mg d’extraits de thé vert, ce qui équivaut à environ cinq tasses de thé vert.

Par mesure de sécurité, je déconseille de consommer du thé vert :

  • plus de 20 jours consécutifs par mois ;
  • en cas de grossesse ;
  • chez les enfants de moins de trois ans ;
  • en cas de pathologie hépatique chronique, et en particulier lorsque des analyses sanguines révèlent des transaminases[15] ou des gamma-GT[16] élevées.

Les gélules d’extraits de thé vert contiennent au moins 20 % de polyphénols, c’est-à-dire de catéchines, constituant le principal ingrédient actif et antioxydant du thé vert à l’origine de ses multiples propriétés. 

Cependant, il ne faut pas perdre de vue que l’infusion du thé vert est un « totum », c’est-à-dire un ensemble de substances bénéfiques à la santé :  vitamines, minéraux, acides aminés et des quantités variables de polyphénols en fonction du type de thé et des modes de préparation.

Comme le principal avantage du thé vert réside dans sa capacité à neutraliser certaines substances alimentaires ou environnementales potentiellement cancérogènes[17], il est préférable d’en boire ou de prendre des gélules d’extraits de thé vert avant ou pendant les repas

Pour ces mêmes raisons, comme avec l’ensemble des antioxydants, il est formellement déconseillé de consommer du thé vert en cours de chimiothérapie ou de radiothérapie.

Comment bien préparer le thé vert ?

Quel que soit le thé vert que vous utilisez, le mode de préparation est fondamental. Souvenons-nous de la cérémonie du thé au Japon, véritable méditation et apprentissage du respect de cette si précieuse plante.

Le thé vert ne doit jamais être infusé à une température supérieure à 60° C. C’est pour cette raison que je conseille d’utiliser une bouilloire qui offre la possibilité de limiter ou de régler la température. N’oublions pas non plus que certains bienfaits du thé vert proviennent de diverses vitamines et polyphénols qui, eux aussi, craignent la chaleur.

Je vous déconseille par ailleurs d’ajouter du lait, du sucre ou du miel dans votre thé, car ils diminuent l’absorption des précieuses catéchines du thé et modifient leur métabolisme.

Cependant, ajouter un jus de citron augmente ce métabolisme. Ce n’est pas par hasard que l’on recommande plus souvent les thés verts japonais, qui sont lentement et délicatement torréfiés à basse température à la vapeur, puis séchés au soleil, plutôt que les thés verts chinois qui sont chauffés en cuves métalliques (wok) à haute température. Par ailleurs, le Japon utilise très peu de pesticides ou d’engrais chimiques. Quant à la radioactivité qui peut faire peur à certains, elle est aujourd’hui parfaitement contrôlée dans les thés de qualité.

Il faut consommer les feuilles de thé entières et proscrire absolument les poudres de thé, surtout lorsqu’elles sont de qualité indéterminée : c’est, d’ailleurs, dans celles-ci que l’on a trouvé le plus de pesticides. Il ne faut pas non plus craindre d’effets secondaires liés à la théine. Cette substance est, en général, très bien supportée, à l’exception d’intolérances particulières toujours possibles ou d’excitation du système nerveux[18].

En règle générale, si vous voulez profiter au maximum des bienfaits du thé vert, sa durée d’infusion ne doit pas être supérieure à deux minutes. Au-delà, la boisson peut avoir, chez certaines personnes plus sensibles que d’autres, des propriétés excitantes. Évitez pour cette raison de boire du thé longuement infusé en cas d’anxiété, d’insomnie, d’hypertension artérielle ou d’arythmie cardiaque.

Le thé vert est également riche en vitamine K et peut donc favoriser la coagulation. Je recommande, de ce fait, de ne pas l’associer à une prise de vitamine K.

Quels thés choisir ou associer ? 

Les trois principaux thés verts recommandés sont le Gyokuro, le Sencha et le Bancha.

Le Gyokuro, ou thé d’ombre (car gyokuro signifie en japonais « ronde goutte de rosée ») apporte, en plus des polyphénols, de la théanine qui a un effet relaxant, des acides aminés et de la chlorophylle. Il est recommandé en cas d’affections rénales, d’insuffisance cardiaque et d’anxiété. On le consomme en général à raison d’une tasse le matin.

Le Sencha est le thé vert le plus cultivé et le plus consommé au Japon. Il contient moins de théanine que le Gyokuro, et apporte des quantités importantes de minéraux et d’oligoéléments essentiels. Il est particulièrement recommandé d’en boire régulièrement lorsque l’on souhaite perdre du poids.

Le Bancha est le deuxième thé le plus consommé au Japon. Il apporte du fer, de grandes quantités de minéraux et d’oligoéléments, et il est particulièrement recommandé en cas de mycoses (surtout dans la bouche ou sur la langue). Il facilite la digestion, est alcalinisant et de ce fait recommandé chez les personnes ayant des problèmes d’acidité gastrique.

Je vous conseille d’alterner ces trois types de thé dans la journée. On peut les compléter avec du thé Matcha, une poudre de thé finement broyé. Il apporte sensiblement les mêmes éléments que le Gyokuro, mais avec plus de fer et beaucoup plus d’antioxydants que les autres thés. Il est recommandé d’en consommer trois ou quatre tasses par semaine.

Il existe bien d’autres variétés de thés verts, mais je ne pourrai pas tous les décrire dans cette lettre.

Les connaisseurs de thé sont comme les connaisseurs de vins : chaque thé peut avoir des indications bien précises et un goût très particulier, que certains apprécieront ou non.

On peut également évoquer les propriétés des thés blancs fermentés, recommandés pour la perte de poids, du thé Pu Erh conseillé pour faire baisser le cholestérol, et de l’ensemble des thés noirs aux multiples saveurs, qui sont les plus consommés dans le monde après le thé vert. Plus fermentés, ils contiennent moins d’antioxydants, mais du fait de leur action anti-inflammatoire, on les recommande en cas de maladies cardiovasculaires[19]. Il est conseillé d’infuser le thé noir plus longuement, de trois à cinq minutes.

Je terminerai par le thé Oolong, encore appelé « thé bleu-vert ». D’origine chinoise ou taïwanaise, son goût est très apprécié de certains, mais ses propriétés spécifiques sont mal connues.

En conclusion

Si vous l’appréciez, n’hésitez pas à consommer du thé vert régulièrement et à alterner différentes variétés. Veillez toutefois à ne pas dépasser quatre à cinq tasses par jour, et restez prudent si vous avez certaines pathologies comme des pathologies hépatiques : parlez-en auparavant à votre médecin. Quant aux indications spécifiques ou aux propriétés des autres thés verts, n’hésitez pas à vous renseigner auprès d’un spécialiste, que vous trouverez facilement dans les nombreux magasins spécialisés.

Docteur Dominique Rueff


[1] https://alimentation.ooreka.fr/astuce/voir/629981/amidon

[2] Voir en fin de lettre

[3] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29415825

[4] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25074392

[5] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28627214

[6] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27634207

[7] https://www.lettre-docteur-rueff.fr/parasites-menacent-bouche-vie/

[8] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28512537

[9] https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28902408

[10] https://www.sante-nutrition.org/17-signes-que-votre-corps-est-trop-acide-et-9-facons-de-lalcaliniser-rapidement/

[11] http://vin-ou-raisin.e-monsite.com/pages/effets-benefiques-des-polyphenols/activites-antioxydantes-des-polyphenols.html

[12] Voir plus loin.

[13] Un acide aminé aux propriétés relaxantes. Nous y reviendrons dans une prochaine lettre.

[14] https://www.inspq.qc.ca/toxicologie-clinique/extraits-de-vert-et-hepatotoxicite-un-reel-danger

[15] Enzymes qui permettent d’alerter le médecin en cas d’inflammation ou de lésion des cellules du foie, du cœur, des reins ou des muscles.

[16] Comme les transaminases, l’élévation des gamma-GT dans le sang alerte sur une possible inflammation du foie, du rein ou du pancréas.

[17] Voir la lettre précédente.

[18] Voir plus loin.

[19] https://www.fasebj.org/doi/full/10.1096/fj.201700400RR



N'hésitez pas à commenter la lettre de ce jour ci-dessous. Veuillez cependant noter que, en raison du très grand nombre de commentaires, le Dr Rueff ne pourra pas vous répondre individuellement.


9 réponses à “Pourquoi boire du thé vert tous les jours ? Seconde partie”

  1. ABRUZZESE dit :

    Je suis une buveuse de thé vert depuis l’année 1989, date de mon premier voyage au Japon.
    Seulement les conseils donnés par vous, par le dr Willem et autres sont très différents. C’est vraiment désespérant.

  2. desbans dit :

    Articles justes remarquables

    Merci infiniment de partager avec nous vos précieux savoirs

  3. Anne-Marie Brougère dit :

    Bonjour,
    Je souffre de tachicardie et voudrais savoir si je peux consommer du thé vert.
    Merci

  4. Chantal Barraud dit :

    Bonjour
    L’inconvénient avec le thé, même vert, c’est la qualité du sommeil. Nous ne buvons que du thé vert.
    Mon fils ( adulte), mon mari et moi avons testé l’arrêt du thé pendant plusieurs jours, puis plusieurs semaines et la différence est nette . Pourtant nous prenions un ou deux thés maximum, le matin et parfois après le déjeuner, jamais plus tard.
    Mon mari prenait du thé vert sensha pour ses douleurs de dos suite à des sciatiques. C’était efficace.
    A chacun de choisir suivant le besoin entre avantages et inconvénients.

  5. COLEAU Pierre dit :

    Bonjour docteur,
    Je consomme du thé Matcha chaque jour. J’ai lu que vous déconseillez de le sucrer. Personnellement je le consomme avec une cuillère de miel car je le trouve fade. Que puis-je faire pour le consommer sans le sucrer ? Merci de me répondre.
    Cordialement

  6. Noëlle Z. dit :

    Merci beaucoup De Rueff. Dieu vous bénisse abondamment pour tout ce vous apporter à l’humanité.

  7. Pommier dit :

    Merci pour vos excellents articles Docteur Rueff.
    J’ai lu à de nombreuses reprises qu’il ne fallait pas boire de thé pendant les repas car le thé vert surtout absorbait le fer.
    Vous confirmez ou non cette info ????

  8. Eliane dit :

    Bonjour,
    votre article est très intéressant et il m’interpelle.
    Depuis 2002, Je bois tous les matins du thé vert et continue dans la matinée. Je fais de l’hypotension et de l’arythmie (décelées en janvier 2000, avant de faire un AVC sans séquelles)? Traitement Flécaine 200mg et Eliquis.
    Le thé peut il avoir un rapport avec ses 2 affections? et dois-je diminuer les quantités?
    merci de me conseiller, Cordialement

  9. bojenna goralczyk dit :

    Bonjour,
    Une petite erreur : au Japon, on utilise bp de pecticides,fongicides,etc mais on stigmatise tjs les thes chinois. Le Japon est le pays ou l’on utilise le plus la chimie en agriculture sur la tete d’habitant. Les effets de Fukusima ne sont pas finis ,ni publies dans les medias, loin de la.
    Toutefois, le the vert japonais est moins fermente que le chinois et meilleur au gout. Vivant au Japon j’achete du bio seulement…

Répondre à COLEAU Pierre Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CES DÉCOUVERTES QUE VOUS DEVEZ ABSOLUMENT CONNAÎTRE

Ce fabuleux livre a changé la vie de milliers de personnes…

…Et pourtant il est INTROUVABLE dans le commerce.

Recevez EN CADEAU chez vous ce livre au format papier.

45 percées historiques de santé naturelle sur les sujets suivants : cancer, arthrose, Alzheimer, prostate, hypertension, cholestérol, Parkinson et bien d’autres encore…