On en remet une couche ?

Chères amies, chers amis,

Ne me demandez pas : « Une couche de quoi ? ». Mais de confinement bien sûr ! Puisque toutes les mesures de distanciation ainsi que le couvre-feu n’ont pas réussi à endiguer ce vilain virus.

Je pourrais vous faire part de mes interrogations, voire de mon courroux, à propos de la gestion de cette crise que l’on dit « sanitaire », sans même penser un seul instant que, comme les trains, elle pourrait en cacher une autre.

Je pourrais vous parler aussi de mes inquiétudes vis-à-vis des résultats à attendre de ce confinement que l’on dit « light » pour parler comme ces journalistes si présents, qui préfèrent tellement dire « cluster » que « foyer ».

Je n’insisterai pas sur cette obstruction systématique aux traitements proposés par l’IHU de Marseille, qui n’ont rien de la « potion magique » d’un druide et qui ont été suivis par de nombreux médecins et journalistes[1], et ont été achetés en grande quantité par l’armée.

Je ne vous parlerai pas non plus des interrogations[2]  de ce médecin anesthésiste-réanimateur au CHU de Marseille, le Dr Louis Fouché, à propos de la réelle fiabilité des tests PCR et du nombre de cas positifs proclamés, ni, à l’inverse de la fiabilité à seulement 60 % des nouveaux tests antigéniques.

Je ne vous parlerai pas non plus de ces nombreux patients atteints de maladies cardiovasculaires ou de cancers, qui n’osent même plus se présenter à l’hôpital par peur du virus, ni de tous ces traitements qui sont déprogrammés pour faire de la place dans les services de réanimation.

Ce n’est pas mon rôle de créer ou d’entretenir la polémique, donc je laisse cela bien volontiers aux politiciens et même aux philosophes. Pour ces derniers, je vous conseille, en passant, la lecture du dernier ouvrage de Michel Onfray qui m’a passionné, La vengeance du pangolin[3].

Non, mon rôle est de vous donner les moyens de vous armer face au virus.

Je tiens donc ici à vous rappeler les mesures que j’ai toujours préconisées, en y ajoutant quelques secrets personnels.

Vos mesures essentielles et prioritaires pour une immunité maximale 

On ne le répétera jamais assez ! Une alimentation saine et de bonne qualité est le premier bouclier anti-infectieux, parce qu’elle apporte les éléments de base dont votre système immunitaire a besoin :

  • Des vitamines et minéraux que vous trouverez dans les fruits rouges, les fruits à coque (amandes, noix, etc.), les légumes verts et colorés en bonne quantité, les céréales complètes et les légumineuses que vous tolérez (à consommer plutôt au repas du soir), et, deux à trois fois par semaine (plutôt le midi), une viande biologique de qualité, qui permet d’apporter le fer et la vitamine B12 que les régimes végétariens ont plus de mal à fournir.
  • Des acides gras et des bonnes graisses non chauffées, afin de réguler les rapports en oméga-6 et oméga-3, de nourrir nos membranes cellulaires et de mieux maîtriser les réactions inflammatoires ponctuelles ou chroniques. Pour cela, consommez régulièrement des petits poissons gras (sardines, anchois, maquereaux, etc.), ainsi que des huiles d’olive et de colza de bonne qualité.
  • Des acides aminés et de bonnes protéines, que vous trouverez en consommant régulièrement des œufs (le jaune en particulier) et un peu de viande et de poisson blanc, plutôt le midi.

Certains nutriments sont également indispensables à une bonne santé immunitaire. Essayez d’en consommer régulièrement ; vous pouvez également vérifier leur dosage sanguin lors d’un bilan.

La vitamine D

Elle joue un rôle essentiel pour activer l’immunité, éviter les rhumes et la grippe ou en diminuer la durée.

En cette période de risque de contamination, je vous conseille d’avoir pendant quelques mois un apport minimum de 400 UI par jour et par 10 kilos de poids corporel (par exemple, une personne de 60 kilos doit prendre 2500 UI par jour).  En fin d’épidémie, il est recommandé de vérifier votre dosage sanguin pour adapter les doses et ne pas dépasser le taux sanguin de 100 nanogrammes/ml.

Le zinc

Il permet le maintien de l’immunité et se retrouve dans tous les protocoles destinés à combattre le coronavirus, à raison de 10 à 30 milligrammes par jour.

La vitamine C

La vitamine C, qu’elle soit hydrosoluble ou liposomale, devrait faire partie, en cette période de pandémie, de vos apports nutritionnels quotidiens. Il faut essayer de prendre la dose maximum tolérée, c’est-à-dire celle qui reste à la limite de vous procurer une diarrhée.

La vitamine A

Elle contribue à augmenter le nombre de globules blancs, les cellules du système immunitaire, et produire des anticorps.

Le glutathion réduit (ou glutathion R) est la forme optimisée d’absorption du glutathion telle que la préconise le professeur Luc Montagnier, prix Nobel de médecine.

Le glutathion optimise les effets de tous les autres antioxydants et est un puissant détoxiquant de l’organisme. Pour en savoir plus, je vous propose de lire ma lettre publiée le 13 janvier 2020, « La petite protéine gardienne de votre santé »[4].

Afin de mieux booster votre immunité tout en protégeant votre foie, je vous recommande de prendre matin et soir, par cures de trois mois espacés de deux mois, une gélule de R-glutathion associé à de la vitamine C, qui permet une meilleure absorption du glutathion. Vous pouvez aussi opter pour la forme sublinguale à raison d’un comprimé de 100 milligrammes de glutathion, matin et soir, à distance des repas.

Attention au sucre et aux aliments sucrés, y compris les fruits !

Limitez vos apports en sucres, particulièrement en sucres raffinés (confiseries, gâteaux, viennoiseries, sodas, sirops, etc.). C’est l’un des fondamentaux d’une bonne immunité, car l’excès de sucre altère les capacités de défense (phagocytose) de nos globules blancs vis-à-vis de tous les agents infectieux. 

Mes petits secrets d’immunité

Ils ne sont certes pas validés par la médecine dite « officielle » qui, souvent, tient plus à son « officialité » qu’à son efficacité, mais, tant pis ! Je pense qu’ils vous seront utiles quand même.

Mon premier secret consiste à utiliser, à titre préventif, le Pao Pereira que préconisait le docteur Beljanski en accompagnement des traitements de certains cancers.

Le Pao V et le Pao VFM sont des extraits végétaux d’écorce de Pao pereira et de Pao Tariri, qui visent à favoriser la mort des cellules cancéreuses. Ils sont conseillés dans tous les cas de cancer. Mais l’extrait de Pao Pereira est également un puissant antiviral, c’est pourquoi que je vous conseille d’en prendre dès le début d’une infection au Covid, à raison d’une gélule par 10 kilos de poids corporel, voire un peu plus dans les premiers jours. Il est donc raisonnable, par les temps qui courent, d’en avoir une boîte en réserve dans sa pharmacie d’urgence. Vous trouverez de nombreux détails et témoignages sur l’action antivirale du Pao Pereira et la façon de vous en procurer sur le site de la Fondation Beljanski[5].

Mon deuxième secret (pas plus validé que le premier) consiste à prendre de façon préventive de l’Artemisisa Annua. Ce produit n’étant pas autorisé en France, je ne saurais vous donner ni adresses, ni posologie ; mais si vous cherchez un peu, vous trouverez facilement sur Internet[6].

Mon troisième secret consiste à suivre trois directions très simples afin de mieux booster votre immunité en ce début d’hiver à risques.

  1. La microimmunothérapie

C’est une thérapie d’immunomodulation qui utilise les mêmes messagers que le système immunitaire pour transmettre les informations à l’organisme et « réajuster » la réponse immunitaire (ces messagers peuvent être, par exemple, les cytokines, les hormones, les facteurs de croissance ou les acides nucléiques).

Je vous conseille, après avis d’un prescripteur formé à cette thérapie, de commander la formule conseillée pour votre cas sur Internet, par exemple à une pharmacie belge, la pharmacie Corbion. Si vous souhaitez vous intéresser de plus près à cette thérapie, vous pouvez aussi consulter le site du laboratoire « LaboLife », et celui de l’institut de formation 3IDI pour les thérapeutes.

  1. La mycothérapie

C’est une autre forme de traitement de soutien immunitaire, que vous pouvez utiliser conjointement ou en alternance avec la précédente. La mycothérapie utilise des champignons aux vertus médicinales, qui sont commercialisés sous forme de comprimés ou de poudre. Elle nécessite en principe le conseil et l’accompagnement d’un thérapeute, mais vous pouvez choisir sur Internet les souches suivantes :

  • Le reishi, un champignon adaptogène capable de régulariser l’action des glandes surrénales et d’aider l’organisme à mieux gérer les situations stressantes. C’est un stimulant immunitaire naturel.
  • Le shiitaké, dit « champignon noir », est cultivé en Asie depuis environ 2 000 ans. Il contient du lentiane, une substance utilisée comme médicament au Japon et en Chine pour stimuler le système immunitaire.
  • Le maïtake est préconisé traditionnellement pour stimuler le système immunitaire et réguler l’équilibre glycémique.

Le laboratoire COPMED met aussi sur le marché un complexe appelé « Défenses naturelles, Résistance » qui associe ces trois souches de champignons.

  1. Les microbiotiques

Ils sont également indispensables pour protéger votre microbiote. Ils sont nombreux sur le marché et vous trouverez facilement d’excellentes formules en magasin spécialisé ou en pharmacie. N’hésitez pas à demander conseil. Prenez-en régulièrement, au moins 10 jours par mois, et essayez d’alterner les formules. Je vous conseille également de boire du kombucha, une boisson à base de thé fermenté qui a un effet prébiotique.

Je vous recommande enfin, soit à titre préventif, soit en cas d’infection, de prendre trois tasses par jour d’un bon thé vert japonais correctement infusé[7].

La liste ci-dessus n’est bien entendu pas exhaustive, et il existe bien d’autres nutriments en mesure de vous aider à éviter de croiser le chemin de ce (ou de ces) coronavirus. L’homéopathie, tant décriée de nos jours (c’est un effet de mode qui passera !), en fait partie. Elle peut être utile pour l’immunité et la prévention, mais aussi pour diminuer les principaux symptômes de la maladie.

En attendant, n’oubliez surtout pas les mesures barrières : port du masque en situation de promiscuité, distanciation à si possible plus de 1,50 m et bien sûr, lavage des mains régulier au savon et/ou au gel hydroalcoolique. Si ces lavages répétés vous abîment les mains, relisez ma lettre « Sauvez notre peau grâce à la nutricosmétique »[8].

Et surtout, essayez de dormir suffisamment et de garder le moral, même si cela n’est pas toujours facile.

Je vous le souhaite sincèrement !

Surveillez bien votre boîte mail

Docteur Dominique Rueff




N'hésitez pas à commenter la lettre de ce jour ci-dessous. Veuillez cependant noter que, en raison du très grand nombre de commentaires, le Dr Rueff ne pourra pas vous répondre individuellement.


22 réponses à “On en remet une couche ?”

  1. Norbert Heller dit :

    Bonjour ,
    Que pensez-vous de la Delbiase ?
    Merci pour les infos !

  2. MOUYSSET dit :

    Bonjour
    Bravo pour toutes vos recommandations mais une remarque pour la vitD…
    Je suis médecin (moi aussi , entre autre, diplômé en cancérologie, thoracique pour être précis) et je travaille énormément sur la vitD depuis plus de 15 ans… les doses efficaces nous mènent jusqu’à des niveaux de 150ng et c’est seulement au delà qu’il ne semble plus y avoir d’intérêt !… et pas de toxicité !…
    Si vous recommandez de ne pas dépasser 100ng vous suggérez à nouveau ce mythe de la toxicité alors que plusieurs publications enfin sorties ces dernières années clarifient la chose!…
    Voilà… mais encore bravo pour le reste car c’est très complet !… souvent les recommandations sont un peu orientées mais là tout y est… ça fait plaisir à lire!

  3. Claude dit :

    A quoi servent les renvois s_ils ne sont pas renseignés ?

  4. Auboyer dit :

    Bonjour M. RUEFF
    Je suis un adepte de vos lettres que je lis régulièrement.
    Avec la vitamine D3 K2 MK 7 que je prends régulièrement, y a t’il une plus-value…? par rapport à la D3 seule.
    En ce qui concerne les produits Beljanski, je suis membre de la fondation suite à une conférence à laquelle j’ai assisté à Aiffres dans le 79. Je prends du PAO VFM en prévention pour tous les types de cancers notamment « Prostate et Intestins  » Est ce le bon protocole…?
    Mon épouse prends également du PAO V pour un herpes génital qu’elle a depuis longtemps qui n’est pas toujours présent mais qui revient assez régulièrement. A priori il est très difficile a faire disparaître par la médecine traditionnelle. Est ce le bon protocole…?
    Merci pour vos conseils
    Cordialement
    Jean Jack AUBOYER

  5. Verveine dit :

    [1] Lire par exemple à ce propos le témoignage de Paul Molga, journaliste pour Les Echos à Marseille : https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/coronavirus-il-raconte-son-traitement-a-l-hydroxychloroquine-1600762347?fbclid=IwAR3MKraJZbOgNrDDJ9QAIJynYU4SvZgulLT1ZQiQa-MF7MpNd6JmmMbAQNw

    [2] Voir à ce propos la vidéo sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=C47CaLii_HY

    [3] La vengeance du pangolin, Michel Onfray, Editions Robert Laffont, septembre 2020

    [4] https://www.lettre-docteur-rueff.fr/glutathion/

    [5] https://www.beljanski.info/la-fondation-beljanski-qui-sommes-nous/

    [6] Cherchez du côté de la « Maison de l’Artemisia » ou du laboratoire Bionops… et vous trouverez !

    [7] Lire à ce propos mes deux lettres : https://www.lettre-docteur-rueff.fr/pourquoi-boire-du-the-vert-tous-les-jours/ et https://www.lettre-docteur-rueff.fr/pourquoi-boire-du-the-vert-tous-les-jours-seconde-partie/

    [8] https://www.lettre-docteur-rueff.fr/sauvez-votre-peau-grace-a-la-nutricosmetique/

  6. germaine plante dit :

    je n’ai pas trouvé la source de la posologie de l’artémésia en prévention Mon deuxième secret (pas plus validé que le premier) consiste à prendre de façon préventive de l’Artemisisa Annua. Ce produit n’étant pas autorisé en France, je ne saurais vous donner ni adresses, ni posologie ; mais si vous cherchez un peu, vous trouverez facilement sur Internet[6].

  7. Bocage dit :

    Un immense MERCI pour vos compétences mises à notre service ! Et merci encore de ne pas chercher à nous vendre à tout prix …..comme le font les autres ..

  8. Janine dit :

    Un grand merci au dr Rueff qui nous livre des informations capitales pour notre santé…

  9. RIERA dit :

    Bonjour.
    Merci, merci, merci.
    Je comprends vôtre position actuelle…et le fait de refuser d’être pris pour un complotiste, avec les ennuis que cela peut vous causer.
    Je suis complètement en phase avec vous et espère que beaucoup d’autres personnes se REVEILLERONT et clameront haut et fort leurs désaccord avec les dirigeants qui ne sont que des pions manipulés par le pouvoir et la finance!!!

  10. GRAVIER Christiane dit :

    « On en remet une couche » : Je vous remercie pour cet article très bien présenté et pratique à appliquer.
    Par contre, je trouve un manque au niveau de l’homéopathie où aucun « produit » n’est mentionné.
    Pour ma part, je n’ai aucune idée de ce qui pourrait être utilisé, soit à titre préventif, soit en cas d’atteinte du Covid.
    Vous serait-il possible d’apporter quelques précisions ?
    Merci d’avance.

  11. roberto dit :

    si voys comprenez l espagnol je peux vous envoyer l interview ( une de plus ) d une grande pro de la medecine sur l ineficacite totale du masque…
    me donner adresse mail ou telegram ou whatapp
    saludos

  12. MONIQUE BOROPERT dit :

    Merci. Des conseils sérieux et gratuitement.. C est ça la vraie médecine. Cordialement
    .

  13. Ntchembodjoua Emilie dit :

    Bonjour Docteur

    Ou peut on trouver un prescripteur de la Microimmunotherapie ?

    Merci pour vos conseils

    Emilie

  14. DUD dit :

    Bonjour,
    Merci beaucoup de rester à votre place de médecin.
    Donc de donner des conseils utiles en évitant la facilité des dérapages complotistes et autres, si chers aux « mini Trump » qui sont très nombreux à l’heure actuelle et n’ont pour but que de faire vaciller la démocratie et la république.
    Certes, la démocratie n’est pas parfaite (qui l’est en ce monde?) et il faut être vigilant et la défendre, mais à force de la déstabiliser nous arriverons vers une société populiste dont rêvent plus d’un extrémiste!
    D’autre part, la médecine naturelle a ses limites et je suis persuadé que c’est en l’associant à la médecine traditionnelle occidentale (qui je le dis pour avoir été sauvé par elle…) que nous aurons les meilleurs résultats.

    Je suis avec beaucoup d’attention votre lettre, car elle est toujours mesurée et utile. Contrairement à certains intégristes de la santé naturelle malheureusement souvent dans la polémique!

    Encore merci, très sincèrement et prenez soin de vous.

    Bien cordialement,
    Loïc Dugor

  15. Boidart dit :

    Où peut-on obtenir les références des notes?

  16. Maryse dit :

    À propos « des interrogations[2]  de ce médecin anesthésiste-réanimateur au CHU de Marseille, le Dr Louis Fouché, à propos de la réelle fiabilité des tests PCR » je les partage. J’ai autour de moi 2 cas qui laissent sceptique ! Ma voisine, bien que sans symptôme, va se faire tester. Au bout d’une semaine, toujours pas de résultat, elle en conclut qu’elle est négative… que nenni, le 10ème jour après le prélèvement elle reçoit les résultats … POSITIF !!! Le lendemain, elle est appelée par la sécurité sociale pour lui faire les recommandations, quand elle a eu dit de quand date le prélèvement, la personne a l’autre bout du fil lui a dit qu’elle l’appelait parce qu’elle venait de recevoir les résultats.
    Un couple d’amis restaurateurs, apprenant qu’un client avait été testé positif a fait tester tout le personnel. Les résultats tombent, plusieurs sont positifs, décision fermeture pure et simple du restaurant et le personnel renvoyé chez lui, le lendemain un SMS du labo annonce au patron quil y a eu erreur et que tout le monde est … NÉGATIF ! Resultat, pierre de chiffre d’affaires (100 couverts/service), personnel renvoyé chez lui pour rien. Mais qui croire ? Les premiers résultats ou le SMS ?

  17. WOJTYNA dit :

    article tjrs intéressant.
    toutefois quand on donne de mesures de quantité de vitamines j’aimerais avoir le nom de ces vitamines que vous conseillez.
    merci de la réponse à venir

  18. Liautaud Marie jose dit :

    Bonjour docteur toujours très intéressant je vous suit depuis des années je suis venue a votre cabinet a Cannes avec une amie je lu tout veux livres je vous remercie beaucoup des conseils surtout que j ai eu un problème de santé en 2017 au sein gauche opération a Aix en Provence avec le docteur Eric Bautrant aujourd’hui le moral est beaucoup mieux Cordialement M Jose Liautaud

  19. JUDIC Marie dit :

    Merci Dr Rueff pour vos précieux conseils. J’aimerais une petite précision svp : dans votre lettre « on en remet une couche », vous écrivez « utiliser A TITRE PREVENTIF le Pao Pereira », puis « je vous conseille d’en prendre DES LE DEBUT D’UNE INFECTION AU COVID, à raison d’une gélule par 10 Kg de poids corporel ». Si cette dose est celle préconisée en cas d’infection, quelle est la dose à prendre à titre préventif svp, est-ce la même ou bien une dose moindre ? Je vous remercie de votre réponse.

  20. michel gousset dit :

    La prise de vitamine C peut-elle présenter un inconvénient pour un sujet sujet aux lithiases oxaliques ?

    Merci pour vos courriers toujours très intéressants.

  21. Des Lyons dit :

    Merci.
    Merci de vos bons conseils mais le citoyen lambda aura bien du mal à les suivre pour des raisons techniques et financières.
    Cordialement.
    FXDL.

Répondre à Claude Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CES DÉCOUVERTES QUE VOUS DEVEZ ABSOLUMENT CONNAÎTRE

Ce fabuleux livre a changé la vie de milliers de personnes…

…Et pourtant il est INTROUVABLE dans le commerce.

Recevez EN CADEAU chez vous ce livre au format papier.

45 percées historiques de santé naturelle sur les sujets suivants : cancer, arthrose, Alzheimer, prostate, hypertension, cholestérol, Parkinson et bien d’autres encore…