La fracture vaccinale : un danger pour la démocratie ?

Chère amie, cher ami,

Nous voici au cœur d’un été que beaucoup d’entre nous, il y a encore peu de jours, auraient qualifié de joyeux. Malheureusement, depuis le début du mois de juillet, le matraquage médiatique commence à nous gâcher la vie. Difficile de contourner l’information !

Le variant Delta est sur toutes les lèvres et nous contamine psychiquement et moralement. Certains pays ferment leurs frontières et parlent de reconfinement, et notre douce France vers laquelle affluent des millions de touristes sans véritables contrôles sanitaires se voit cernée et menacée.

Selon la plupart des journalistes qui, sans vergogne, affichent des opinions personnelles – ce que je trouve totalement scandaleux – et selon la plupart des experts autoproclamés qui envahissent les médias, la seule solution est bien entendu de vacciner et de revacciner, puisqu’une troisième dose est à l’ordre du jour.

Très peu d’entre eux s’interrogent sur la flambée épidémique au Royaume-Uni, où plus de deux tiers des adultes sont vaccinés, ainsi qu’en Israël, qui repousse la réouverture de ses frontières.

Les paradoxes sont nombreux : un Portugais s’étonnait l’autre jour, alors qu’il était vacciné, que l’on agite le spectre d’une quarantaine. « Alors, à quoi ça servait de me faire vacciner ? »

Mais il y a bien pire ! On voit apparaître une fracture, une sorte de radicalisation entre deux groupes de Français : les bons et les dociles d’une part, les mauvais, les réactifs, les « anti Vax » et pourquoi pas les complotistes d’autre part. Certaines personnalités ont même assimilé ce dernier groupe à des passagers clandestins qui profiteraient du voyage sans payer le billet. Même les maires de France manifestent pour une vaccination obligatoire. Quelle honte !

Éric Zemmour, dont l’intelligence et la culture ne peut être niée, même par ceux qui ne l’aiment pas, dans une récente chronique sur C-News, était exactement de mon avis sur les risques pour la paix sociale de cette fracture sanitaire et vaccinale, que l’on peut assimiler à une forme de radicalisation.

Monter les citoyens les uns contre les autres n’est jamais le signe d’une bonne santé démocratique.

Dans le « Grand entretien »[1] qu’il a accordé à France-info-culture, Edgar Morin, qui a fêté ses 100 ans le 8 juillet dernier, déclare : « Nous n’avons pas la conscience lucide que nous marchons vers l’abîme ». Bien sûr, il ne parle pas que de la vaccination, car il aborde aussi les problèmes liés au réchauffement climatique, au danger nucléaire, au danger économique et à celui de la domination par l’argent. Mais un peu plus loin, il ajoute : « Cette pandémie est une sorte de répétition générale de ce que pourrait être un État, tel qu’il existe déjà en Chine, de la surveillance et de la soumission généralisées ».

On stigmatise les non-vaccinés, sans jamais évoquer les raisons pour lesquelles ils hésitent. On remarque quand même que c’est parmi les soignants que ce nombre reste relativement important, sans encore une fois se demander quelles en sont leurs raisons.

Selon les chiffres officiels (qui sont probablement sous-évalués), plus 115 000 personnes en France sont, à ce jour, atteintes de Covid-19, dont un grand nombre ont simplement une sérologie positive et ne présentent pas de symptômes. On remarque que l’immense majorité des décès se situe chez des personnes âgées de plus de 80 ans, alors qu’on ne dénombre que quelques décès parmi les moins de 20 ans.

Certes, il n’est jamais agréable de voir mourir ses parents, même très âgés, mais peut-on être certains qu’ils sont vraiment décédés des suites de cette seule infection virale qui a, probablement, accéléré l’évolution d’autres pathologies souvent multiples et profondes ?

Comment peut-on exiger la vaccination des enfants alors qu’on ne dispose d’aucune données scientifiques concernant la sûreté du vaccin dans cette situation ? À l’origine, même le fabricant (Pfizer) et maintenant l’OMS déconseillaient l’utilisation du vaccin chez les plus jeunes ! On invoque l’immunité collective. Mais de quelle immunité collective parle-t-on ? De cette immunité collective post-vaccinale comme au Royaume-Uni et plus encore en Israël, ou de l’immunité collective liée à la maladie « naturelle » telle qu’on l’observe en Amérique du Sud, où l’infection avec des souches virales très proches de la souche Delta produit, pour l’instant, une certaine résistance à l’infection ?

Ces raisons d’hésiter sont très répandues chez les soignants. Elles valent ce qu’elles valent, mais n’oublions pas qu’un vaccin qui, par définition, s’adresse à une personne en bonne santé pour la protéger d’une éventuelle maladie, ne devrait conduire à aucun effet secondaire.

Heureusement, la plupart sont bénins, mais personne ne peut nier que certains ont été à l’origine de myocardites, de péricardites ou de thromboses conduisant au décès, et personne ne connaît vraiment, comme l’évoque une étude récente[2], les risques à moyen et à long terme de cette injection.

Je vous livre quand même une bonne nouvelle : beaucoup de ces risques sont liés à des troubles immunitaires ou circulatoires préexistants, qui d’ailleurs, auraient pu ou auraient dû contre-indiquer la vaccination si l’on ne se précipitait pas, dans les « vaccinodromes », sur les impétrants, sans même les interroger sur leurs antécédents immunitaires, infectieux ou cardiovasculaires et leurs traitements en cours. 

Même si ce nombre d’accidents reste très faible par rapport au nombre de gens vaccinés, on peut se poser la question éthique de l’obligation vaccinale, surtout chez les enfants et adolescents, dont la vie est très peu menacée.

On invoque souvent sur les plateaux de télévision la question du « Covid long », sans aborder les mesures qui pourraient contribuer à sa guérison : le glutathion[3] mais aussi son précurseur, la N-acétyl cystéine[4] (NAC), qui ne coûte presque rien et que l’on peut trouver en vente libre dans toutes les pharmacies ; le zinc, la vitamine D, la vitamine C et la quercétine[5], mais aussi une alimentation saine, qui demeure le socle d’un système immunitaire performant, avec un minimum d’exercice physique régulier.

Et un nouveau venu[6] vient de s’ajouter à la liste, c’est un polyphénol naturel que mes lecteurs connaissent bien : le resvératrol[7]-[8].

Volontairement, je n’aborde pas les possibles préventions ou traitements de cette maladie par certaines plantes, comme l’Artemisia annua[9], ou par certains médicaments comme l’hydroxychloroquine, car vous en avez tous entendu parler.

Je trouve personnellement scandaleux qu’une autorité, quelle qu’elle soit, interdise à un soignant de soigner dans la mesure où il respecte à la fois son patient et la loi. Il doit effectivement avertir son patient que les traitements qu’il propose ne sont pas des traitements officiellement recommandés pour cette maladie. C’est bien le minimum de la « non-maltraitance médicale » et du respect de la personne humaine. Je rappelle, au passage, qu’à Nuremberg, les médecins nazis furent condamnés non pour les actes qu’ils avaient commis, mais parce qu’il n’avait pas fait signer de consentement à leurs victimes.

La liberté thérapeutique est acquise à tout médecin, sain de corps et d’esprit, qui respecte ces règles et peut le prouver par des écrits.

Prétendre le contraire serait assimiler la pratique médicale à un dogme qui ne ferait nulle part référence à la décision individuelle, au libre choix du patient et à la liberté thérapeutique du médecin dans des circonstances exceptionnelles et dans le respect du serment d’Hippocrate.

Sinon, pourquoi ne pas confier la thérapeutique à des machines pilotées par des ordinateurs et des algorithmes ?

Sortons de ces infamies pour conclure : nous vivons effectivement une drôle d’époque, que dénonce très bien Edgar Morin. Quid de ce séparatisme ? De ce repli sur soi ? De cette soumission ? De cette volonté absolue de nier les contradictions qui sont sources de toute vie ?

Le philosophe termine son entretien en disant : « Dans le fond, il y a toujours une lutte entre ce qu’on peut appeler les forces d’union, d’association, d’amitié, Eros, et les forces contraires de destruction et de mort, Thanatos. C’est le conflit depuis l’origine de l’univers, où les atomes s’associent et où les étoiles se détruisent, se font bouffer par les trous noirs. Vous avez partout l’union et la mort. Vous l’avez dans la nature physique, vous l’avez dans le monde humain. Moi, je dis aux gens, aux jeunes : prenez parti pour les forces positives, les forces d’union, d’association, d’amour, et luttez contre toutes les forces de destruction, de haine et de mépris. ».

Nier tout ceci, pour moi, c’est nier ce qui fait l’essence et l’origine de la vie, ce qui fait de nous des humains en mesure de résoudre toutes les difficultés qui se de l’instant présent. La pandémie Covid-19 n’en est qu’une parmi d’autres, qui risquent de nous atteindre encore plus durement si nous ne résistons pas, si nous ne décidons pas dès aujourd’hui de fuir ces forces qui nous entraînent vers l’abîme.

C’est avec beaucoup de confiance, d’espoir et de foi en l’intelligence humaine que je vous invite en ce début d’été 2021 à vous reposer, prendre le temps de méditer, de réfléchir, de faire un pas de côté et de trouver un maximum d’instants de bonheur.

Bien sincèrement,

Docteur Dominique Rueff


[1] « Nous n’avons pas « la conscience lucide que nous marchons vers l’abîme », alerte le philosophe Edgar Morin, qui fête ses 100 ans », Radio France, 08/07/2021

[2] Emma Khan, « Pire que la maladie, les conséquences involontaires des injections anti-COVID », AIMSIB, 27 juin 2021

[3] Je vous enverrai prochainement une lettre à ce sujet.

[4] Shi, Zhongcheng, and Carlos A Puyo. “N-Acetylcysteine to Combat COVID-19: An Evidence Review.” Therapeutics and clinical risk management vol. 16 1047-1055. 2 Nov. 2020, doi:10.2147/TCRM.S273700

[5] https://www.nutrition-conseil.com/produit/quercetine-350-mg-100-vegetale-120-gelules-vegetales/

[6] Ramdani LH, Bachari K. « Potential therapeutic effects of Resveratrol against SARS-CoV-2. » Acta Virol. 2020;64(3):276-280. doi: 10.4149/av_2020_309.

[7] https://www.lettre-docteur-rueff.fr/des-boucliers-naturels-au-quotidien/

[8] https://www.nutrition-conseil.com/produit/resveratrol-100-mg-forme-bioactive-30-gelules-vegetales/

[9] https://www.lettre-docteur-rueff.fr/deconfinement-noubliez-pas-votre-immunite/




N'hésitez pas à commenter la lettre de ce jour ci-dessous. Veuillez cependant noter que, en raison du très grand nombre de commentaires, le Dr Rueff ne pourra pas vous répondre individuellement.


35 réponses à “La fracture vaccinale : un danger pour la démocratie ?”

  1. Garcia brigitte dit :

    Monsieur. Comme cette lettre est bien faite!
    Mais simple citoyenne que puis je faire pour ne pas me faire vacciner?
    Je suis prête à vivre en recluse cela ne m’effraie pas. Ces hommes politiques et ceux qui les conseillent doivent toucher un bon chèque pour les 7 milliards de cobayes humains!

  2. coralli dit :

    merci cher doct de nous faire part de votre clairvoyance et de ces conseils indispensables …..malheureusement pour nous je pense que la democratie a pris fin depuis bien longtemps et que nous ne sommes pas encore au dernier « acte » de cette piece de theatre apocalyptique …. c est la dictature qui a pris le pouvoir et je me demande bien souvent comment les etres humains vont pouvoir « se regarder en face » quand l avenir leur montrera la réalité « pure et dure » ……..comme dit le proverbe » qui vivra VERRA…. » ;;;;;;;merci a vous!!!!cdt!!!!

  3. catherine vasseur dit :

    Merci pour cette lettre, et tellement triste de vivre dans un pays qui devient une dictature

  4. LAROCHE mICHELLE dit :

    Bonjour Dr Rueff ,
    Je suis vieille et j’ai sans doute déjà un pied dans la tombe. Depuis la naissance, je suis condamnée à mourir alors qu’importe la maladie qui m’emportera ! Je refuse d’obliger les soignants à se faire vacciner . La santé n’est pas une affaire d’état mais une affaire personnelle . Si ce n’était pas le cas , l’état interdirait la fabrication de tabac , l’excès de sucre et de gras dans les plats préparés etc… Qui nous dit que dans quelques années il n’y aura pas une cascade de « morts inexplicables » pour les 50/70 ans ?

  5. cecile lagache /dorlencourt dit :

    Je trouve votre article très intéressant, je resiste à ce vaccin depuis le début, car je suis retraitée du corps médical, et je déteste que l’on m’impose ce vaccin .mais je me sens de plus en plus isolée, et j’ai l’impression de priver mon mari de sorties ,mon entourage pense que je suis égoïste, et nous sommes arrivés à être privés, punis ,parceque ..non vaccinés .vive la démocratie…

  6. dr Nawrocki thadée dit :

    bonjour mon cher collègue
    je me souviens très bien de ton passage à Saint-Prin ,intéressé par ce que nous faisions avec Mirko Beljanski :l’association Pao /Raubasine/alstonine a été déterminante pour que des essais furent pratiqués lors de l’évolution du virus HIV dans le service d’hématologie d’infectiologie du CHU la Peyronie à Montpellier
    j’étais à cette époque moniteur de l’essai avec le docteur Donadio; des publications ont été faites toutes favorables au traitement proposé qui concrétisait la vision d’ensemble que nous avions sur l’activité ribonucléasique qui contrôlait les petits oligoribonucléotides leur destruction et leur intéréaction par rapport au virus ARN et ADN.
    Tout ceci a fait l’objet de ma part d’une vidéo que tu as du certainement voir. Elle montrait le danger non pas vaccinal mais de la technologie qui était utilisée pour essayer de faire d’une manière compliquée ce qui naturellement se fait dans le vivant d’une manière beaucoup plus simple et que l’on ne peut pas imiter.
    C’est la raison pour laquelle le choix d’une régulation de cette activité des ribonucleases nous a semblé la façon la plus pragmatique d’agir contre ce type de pandémie l’utilisation des trois produits à la fois d’une manière personnelle mais surtoutpour les malades dont j’ai eu à m’occuper depuis 35 ans c’est-à-dire depuis la connaissance du virus HIV a valu une stratégie qui peut être réitérée pour tous les virus ARN dont le coronavirus actuellement toutes les personnes qui prennent l’association de ces trois produits appelés APO VIN PB fabriqué par le laboratoire Aponat ,ceci d’une manière prophylactique ont été épargnés de toute séropositivité et atteinte clinique majeure
    pour ce qui ont pris ces produits dès le début de la séropositivité pour beaucoup d’entre-eux ils n’ont même pas arrêté de travailler.
    L’exercice médical que j’ai eu pendant 50 années en Bretagne aussi bien sur le plan hospitalo-universitaire que privé m’avait conforté à préconiser chez mes patients l’usage de ce type de produit tant sur le plan de la cancérogenèse que sur le plan de la prévention /éviction virale
    il semble qu’à l’usage et d’après les demandes du laboratoire ce conseil a été compris et fait que la Bretagne est le pays où les séropositifs diminuent et les variants inexistants ou très peu nombreux.
    Je voulais te remercier pour l’excellence de ta synthèse ou se conjuguent la réalité clinique , la pertinence scientifique et une vision humanitaire de l’homme.
    Cependant je suis affecté que tu n’es jamais parlé lors de cette tribune de ce que nous avons fait et ce que je préconise, non pas pour ma personne mais pour l’excellence des produits qui font que à 82 ans je suis toujours dans une collaboration étroite avec des équipes étrangères qui redécouvrent ce que nous avions mis au point avec Mirko.
    Peux tu me donner une raison de cet oubli, tu viens de citer encore un nouveau produit miracle phytotherapique et tu oublies ce qui à fait l’objet d’une justification thérapeutique dont tu aurais oublier la solidité scientifique
    avec toute ma confraternité considération

    • Dr Rueff dit :

      Cher confrère

      Merci de ton message. J’ai consacré une lettre entière aux produits de Mirko Beljanski et j’ai largement abordé le problème dans mon programme video d’accompagnement cancer. Si je n’ai pas parlé d’autres approches c’est tout simplement que je n’en ai pas d’expérience.
      Heureux de te savoir en forme
      Bien cordialement

  7. Trencart dit :

    Cher monsieur ,
    Vos compétences en micro nutrition sont reconnues et a juste titre ..
    Pour le vaccin je concois que vous soyez inquiet ( encore que il y a maintenant un peu de recul) il me paraîtrait raisonnable que sur des sujet ou vous êtes peut-être moins spécialiste vous restiez en retrait.. ( et je ne parle oas de l allusion à zemour ou nurenberg)
    Je ne parle pas des antivaxs que l on ne changera pas mais du danger de vos propos face a une population qui se retrouve otage des avis pour et contre des réseaux sociaux
    Votre diplome n autorise pas tout
    Cordialement

  8. prinlein Nicole dit :

    Cela fait du bien de lire votre lettre venant de la part d’un médecin autre que ce ceux entendus à la radio ou à la télévision. Mais même si on est d’accord avec votre approche, cela ne retire pas l’angoisse : qui a vraiment raison? Pourquoi cette dictature médicale ; pourquoi entretenir cette peur ? Plus graves sont les discussions à l’intérieur même des familles entre vaccinés et ceux qui essaient d’y échapper. Triste période où c’est le politique qui décide de notre santé (suppression de l’homéopathique , soit disant placebo; donne ton bras pour être vacciné quelles qu’en soient les conséquences à cours ou long terme ……

  9. gaston picard dit :

    Merci pour vos propos , très judicieux et pertinent à l’égard de cette obligation au vaccin anti covid 19 ; quant on sait qu’il ne s’agit même pas d’un vaccin …mais d’une thérapie génique .Ce qui est le plus navrant c’est de constater que nos politiciens …nos dirigeants élus ..sont devenues des marionnettes de la pseudo épidémie…ou l’on empêche les médecins de faire leur métier et de traiter les patients aussitôt que les symptômes apparaissent..

  10. Docteur Frederic Laude. vacciné depuis debut janvier dit :

    Mon cher Confrere,

    j’aime beaucoup vous lire mais j’ai un peu plus de difficulté quand vous parlez des vaccins. On oublie qu’avant l’époque des vaccins, 1 enfant sur 3mourrait Avant l’age de 1 an et seulement 1/2 atteignait la vingtaine. la vrai problématique avec l’absence de vaccination c’est l’apparition des variants, (spécificité des coronavirus) ce qui il faut le reconnaitre est le vrai problème. la vaccination peut empêcher ce futur drame et elle est donc licite de vacciner le plus de personne possible et donc même les adolescents.

    • Lea dit :

      Cher monsieur,

      comment pouvez vous justifier que la non vaccination conduit aux variants et non l’inverse ?

      cdt

    • Dr Rueff dit :

      Cher Confrère

      Je comprends votre réaction mais ce qui me gêne dans les vaccins actuellement proposés c’et le fait que le fabricant ne les recommande pas pour les jeunes, que la protéine spike qu’ils génèrent a une toxicité intrinsèque (voir une précédente lettre) que ces vaccins n’ont actuellement qu’une AMM provisoire….bref je ne sui nullement antivax, j’incite seulement à la prudence en attendant l’arrivée d’un vaccin plus conventionnel comme celui de Pasteur Sanioi prévu en décembre… et en attendant la position dure et actuelle (qui sera probablement amendée) du gouvernement me sembe dangereuse sur le fond et la forme. C’est tout ce ue j’ai voulu exprimer

  11. Vendé dit :

    Bravo Docteur ! Heureusement qu’il existe encore des personnes comme vous plein de bon sens et de sagesse face à cette folie collective.
    Encore et encore plein de bons conseils en vous remerciant par avance.

  12. DUTERME dit :

    Il est des comparaisons qui laissent pantois.
    En quoi cette pandémie serait-elle une forme première de catastrophe finale quand on se souvient des ravages répétitifs et massifs provoqués par des vagues de la peste et du choléra en France ( et pas seulement!) voici plusieurs siècles ?
    Ces destructions humaines majeures n’étaient annonciatrices de rien d’autre que des théories mystiques un rien totalitaires de l’époque faute d’avoir de la médecine pour tenter de trouver un remède.
    C’était le cierge faute de seringue.
    Lequel a plus de chances de gagner contre le virus ?
    Enfin, entre le Covid (plus de 100.000 morts en France en un an) et le risque -extrêmement faible – de mourir par thrombose, je suis tenté de parier sur la double ( demain la triple) dose. Histoire de chercher égoïstement à ne pas mourir par obstination dans la méconnaissance de tous les tenants et aboutissants. On gagnera plus sûrement qu’à l’Euromillions et cela nous évitera peut-être la peste brune qui ne se soigne douloureusement qu’à coup de canons…
    Relire l’Histoire éclaire les esprits.
    Oui, le politique décide. C’est très exactement son rôle.
    Et on ne partage pas toujours ses choix. Je me réjouis de n’être pas le Président de la République et je ricane tristement en regardant la meute des amateurs de fauteuil suprême.
    Pétain, Bolsonaro, Staline ou Xi ont tous oublié dêtre des démocrates, chacun à sa manière, en son temps.
    Sûr ! C’était tellement mieux avant…

  13. BAPTISTE dit :

    je suis sidéré par l’absence de rapprochement avec le vote de nos députés européens vote très majoritaire; établissant la liberté de ne pas se faire vacciner, et établissant l’impunité des réfractaires. ce texte a force de loi dans la communauté sauf en France sans doute.

  14. Clairette dit :

    Il est certain que des clivages entre les citoyens se sont créés grâce à un matraquage permanent pour ‘convaincre’, l’arme officielle des régimes politico-industriels. Les vaccins ont été achetés, il faut les vendre aux cobayes que nous sommes devenus, avec notre consentement, puisque râler est improductif.
    Toute cette déviance nous mène à la décadence économique déjà annoncée par les vrais experts ; bientôt les leurres ne fonctionneront plus et je souhaite de tout coeur que la peur de la majorité passe du côté de la minorité au pouvoir.

  15. Jean Garaboux dit :

    Jean Garaboux

  16. Monique Augereau dit :

    Dépitée de voir tant de gens obéir avec docilité et même sans se poser de questions, sans réfléchir, prenant à la lettre les discours des médias conventionnels. Alors ça fait du bien de vous lire, ça nous aide à rester forts.

  17. Arlette Hodgkin dit :

    Je suis âgée, je souffre d’une maladie auto-immune.j’ai refusé
    le vaccin car mon instinct me dit que ce serait dangereux.
    Je ne prends aucun médicament,seulement vitamines C,D3,
    zinc, huiles essentielles,alimentation sans gluten,sucre. Il y a
    beaucoup de pression autour de moi.Je n’ai trouvé aucune
    information pouvant m’aider. Qu’en pensez-vous?
    Je serais heureuse d’une réponse.
    Merci

    • dr Rueff dit :

      Merci de votre message, de tous vos messages.
      J’ai déjà liste toutes les mesures de prévention que l’on peut rendre individuellement dans de précédentes lettres;
      Je vais à nouveau les résumer dans une prochaine avec les mesures à prendre avant vaccination pour minimiser les risques, pendant la vaccination et après celle-ci en cas de problème. Ceci pour toutes et tous qui ne pourraient, ou souahiteraient attendre l’arrivée d’un nouveau vaccin plus conventionnel prévu au mois de décembre. merci de votre confiance et de vos remarques

  18. Lamagnere dit :

    J’adore Edgar Morin un des rares pecnseurs dont j’achète les livres mais il a tort sur la Chine : nous sxommes mortifere, pas eux ou que vous alliez ce qui frappe c’est la confiance dans l’avenir, en ville, dans les campagne, riches ou pauvres. Les politiques pratiquent l’alternance des tâches : 3ans comme maire d’une ville puis 3ans comme responsable du parti. L’avancement se mérite. J’y passe deux mois tous les ans depuis plus de 20 ans.

  19. Joëlle Caputo dit :

    Magnifique vérité, superbement formulé. À partager sans modération!

  20. Lutz dit :

    Merci pour cet article apaisant. Sans peur et sans jugement. Discours que devrait avoir un président plutôt que la peur, l’injonction, le chantage.

  21. Bariller dit :

    Des mots intelligents et réfléchis, à un moment où ni l intelligence ni la réflexion n ont droit de cité.
    Il est consternant de glorifier Edgar Morin comme on le voit partout, et en même temps ne pas prendre en compte ses paroles.
    Vous avez raison, seule la résistance peut nous empêcher d être emportés par le tourbillon.
    Merci !

  22. DILLAR dit :

    Merci Dr.RUEFF avec vos lettres avec pleins de bons sens.
    Il faudrait rappeler ces quelques mots à notre président.
    LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE plus que des mots, des valeurs qui font la France.
    LIBERTE libre choix de chacun de se faire vacciner on non vacciner.
    FRATERNITE entre personnes vaccinés ou non vaccinés
    EGALITE entre personnes vaccinés ou n on vaccinés.

  23. MH dit :

    quelle démocratie? il n’y a plus de démocratie, nous sommes sous une dictature

  24. MICHELIER dit :

    Merci Docteur pour votre lettre que j’approuve totalement j’ai une maladie auto- immune je refuse le vaccin . je prends de la vitamine C de la vitamine D du magnésium…
    Notre pays va vers une dictature. Liberté égalité fraternité???
    Le gouvernement monte les citoyens les uns contre les autres , les non vaccinés ne seront pas soignés… les soignant non vaccinés ne pourront plus travailler mais on marche sur la tête c’est du chantage tout ça.

  25. Beatrice Taillefer dit :

    Merci!
    Pour plus d’info, voir l’interview de Christian Vélot généticien, sur le site de France Soir

  26. ADAM Marie-Claire dit :

    Cher monsieur,
    Je suis abonnée à votre lettre et j’aime bien lire tous vos articles. Par contre, je ne suis pas de votre avis sur la vaccination et je ne signerai jamais les pétitions.
    Vous incriminez ceux qui ne pensent pas comme vous, les journalistes et même les experts qui diffusent selon vous des opinions erronées, mais vous faites la même chose en donnant vos arguments à tous vos lecteurs et même en donnant un mauvais exemple Eric Zemmour. Je pense que chacun de nous est libre. Je peux écouter tout le monde et me faire ensuite ma propre opinion. La mienne c’est que je suis pour la vaccination.

  27. Irène dit :

    Un grand merci, Docteur, pour votre belle lettre pleine de bon sens, de précieux conseils et également d’espérance, très important en ces moments difficiles!
    Je souhaitais tout-de-même souligner que ce ne sont pas forcément des personnes très âgées et atteintes de comorbidités qui décèdent hélas du covid. Une personne proche, la soixantaine, en parfaite santé, a passé 3 mois aux urgences pour finir par en mourir après de terribles souffrances. On a parfois l’impression qu’il s’agit d’une loterie…
    Autre remarque, comment trouver un médecin qui acceptera de donner un traitement en cas de contamination? C’est un vrai problème et on se sent complètement démuni.
    Bien cordialement.

  28. BOZZOLA dit :

    Merci Dr Rueff ! Votre écrit est conséquent, plein d’intelligence, de sagesse, de sobriété. Grâce à vous, j’arrive à prendre plus de recul face aux événements concernant notre santé, le Covid bien sûr, mais pas que cela.
    Continuez, nous avons besoin de vous.
    Bien cordialement.
    BB

  29. Joël dit :

    Cher confrère, simplement merci! Pour les notions médicales mais plus encore pour l’appel à la PAIX CIVILE DANS LA DIVERSITE. Ce qui fonde depuis longtemps la vie en société de l’humanité. Les incitations actuelles à la haine et aux ségrégations sont simplement abjectes. Ceux qui les répandent, au premier rang desquels les politiques, endossent une responsabilité définitive et pas seulement collective, mais personnelle devant l’Histoire, à l’égal des Khmers rouges, des escadrons de la mort et autres Ku Klux Klan. L’Amour vaincra. Mais nous avons encore de durs moments à vivre.

  30. Schmit Françoise dit :

    Je voulais vous signaler le blog du Dr Imlil, dr en pharmacie et pharmacovigilance, diplôme en droit de la santé. très bonne références;
    http://ctiapchcholet.blogspot.com/2021/07/

    Je n’arrive pas à chercher par mot clè car le bandeau de présentation descend trop. je ne sais pas comment faire. comment faites vous. merci par avance
    Françoise

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CES DÉCOUVERTES QUE VOUS DEVEZ ABSOLUMENT CONNAÎTRE

Ce fabuleux livre a changé la vie de milliers de personnes…

…Et pourtant il est INTROUVABLE dans le commerce.

Recevez EN CADEAU chez vous ce livre au format papier.

45 percées historiques de santé naturelle sur les sujets suivants : cancer, arthrose, Alzheimer, prostate, hypertension, cholestérol, Parkinson et bien d’autres encore…