Avez-vous du psoriasis ? Voici comment l’améliorer ! (partie 2)

Chère amie, cher ami,

Dans une précédente lettre, je vous ai parlé de cette maladie aux multiples visages qu’est le psoriasis, et de ses traitements conventionnels. Mais il existe des moyens naturels et moins agressifs d’atténuer la maladie. Voici lesquels.

L’hydratation

Le meilleur conseil, aussi simple que naturel, c’est de bien vous hydrater. La peau sèche est l’alliée du psoriasis et la déshydratation aggrave les démangeaisons. Je vous conseille donc de boire au moins un litre et demi d’eau, thé ou tisane par jour. De même, vous gagnerez à supprimer l’alcool et le tabac, qui altèrent tous deux la microcirculation, même à faibles doses.

Les cures

En plus de votre traitement, vous pouvez aussi essayer les cures. En voici deux types :

1. Les cures thermales

En France, il est possible d’obtenir une prise en charge de ces cures par l’Assurance maladie. Neuf centres de cures thermales sont reconnus pour le traitement du psoriasis : Avène-les-Bains, la Bourboule, les Fumades-Allègre, Neyrac-les-Bains, la Roche-Posay, Rochefort-sur-Mer, Saint-Gervais-les-Bains, Uriage-les-Bains, Molitg les Bains. Il existe aussi des centres en Tunisie, au Maroc, en Turquie et en Islande.

Ces cures, souvent associées à la photothérapie par UVB, traitent toutes les formes de psoriasis, y compris le rhumatisme psoriasique. Mais attention, vous ne devez en aucun cas cesser le traitement conventionnel et/ou naturel pendant la cure.

2. Les cures de boue

Vous avez certainement déjà entendu parler des cures de boue de la mer Morte. Cette mer unique au monde est très salée et se situe à 420 m au-dessous du niveau de la mer. Les rayons du soleil la frappent d’une façon très particulière, ce qui engendre un phénomène d’évaporation chargée en sels. La cure consiste à s’enduire complètement le corps de boue pendant plusieurs jours. J’ai moi-même testé cette cure en Jordanie, et même sans psoriasis, je peux vous confirmer son utilité sur le plan de la « revitalisation » (sans parler de la beauté des paysages[1] !).

Vous pouvez effectuer ces cures sur l’une ou l’autre rive, c’est-à-dire soit en Israël, soit en Jordanie. Personnellement, je vous conseille de faire les deux. Malheureusement, ces cures traitent mal le psoriasis unguéal et n’ont souvent plus d’effet au-delà de 6 mois.

Si vous n’avez ni l’envie, ni les moyens, ni la possibilité de vous déplacer (surtout en période pandémique), vous pouvez faire chez vous un bain aux sels de la mer Morte. En plus de vous relaxer, il vous permettra de ralentir la desquamation et les démangeaisons : versez 200 g de sels dans l’eau de votre bain et sur les parties à traiter.

Les médecines alternatives

Vous pouvez essayer d’autres médecines alternatives, comme l’acupuncture et l’homéopathie, qui vont vous aider à améliorer votre terrain et vous soulager considérablement.

Pour l’acupuncteur et selon la médecine traditionnelle chinoise, le psoriasis est le reflet de l’atteinte du mouvement « Métal » (poumon – gros intestin) et du grand méridien « Tai Yang » (intestin grêle – vessie).

En homéopathie, le psoriasis est considéré par les anciens (et les meilleurs) médecins homéopathes comme appartenant à une diathèse, c’est-à-dire un terrain dit « tuberculinique[2] ».

Si l’on veut donc pratiquer une véritable « homéopathie de terrain », il faut utiliser des remèdes dits « de fond », que l’on conseille en général en hautes dilutions (15 à 30 CH) et en prises espacées de plusieurs semaines.

Dans le cadre du psoriasis, on identifie principalement le remède de fond Natrum Muriaticum[3], en dilution 15 à 30 CH (1 dose globule ou 10 granules). C’est un remède fondamental de peau sèche, chez un sujet peu communicatif, distrait, introverti, qui intellectualise ses troubles, ces derniers étant aggravés par la consolation ou lorsqu’il est en bord de mer, ayant soit un désir, soit une aversion pour le sel. Il (ou elle) a souvent un herpès chronique.

Il existe d’autres remèdes de fond comme Tuberculinum, en dilution 9 ou 15 CH, qui ne doit être conseillé que par un médecin chevronné qui s’assurera qu’il n’y a pas d’infections respiratoire latente, ou Arsenicum Album, chez un sujet angoissé, qui s’agite et dont l’agitation ne le calme pas. Dans tous les cas, il vaut mieux, dans un premier temps, prescrire d’abord pendant quelques semaines les remèdes symptomatiques.

 Les principaux traitements locaux et symptomatiques préconisés sont :

  • Natrum Muriaticum : pour les peaux sèches, avec un psoriasis localisé à la lisière du cuir chevelu.
  • Sepia: plutôt conseillé lorsqu’il y a une insuffisance hépatique, souvent un petit surpoids et, sur le plan psychique, un état de tristesse latent. Les lésions rondes et craquelées présentent souvent une pigmentation brune, et le psoriasis est plutôt localisé au niveau du visage, des plis, du pubis, du sacrum et des ongles.
  • Staphysagria : lorsque le psoriasis apparaît après une émotion contenue.
  • Phosphorus : pour les sujets très émotifs, dont le psoriasis a la particularité de saigner facilement, voire de se fissurer. Il est souvent localisé au niveau des sourcils, des bras, des mains, des genoux, des coudes, avec une importante quantité de squames.
  • Pix liquida: il améliore le psoriasis avec des fissures très prurigineuses, qui se localisent principalement au dos des mains.
  • Arsenicum Album : si les squames sont fines et petites sur une peau sèche et épaisse. Il peut être remplacé par Kali Arsenicosum lorsque les desquamations sont encore plus fines, avec des démangeaisons aggravées par la chaleur et la nuit, ou par Arsenicum Iodatum, si les squames sont plus grandes.
  • Lycopodium Clavatum : pour les personnes souffrant de troubles hépatiques et digestifs avec des flatulences et un abdomen gonflé dans sa partie inférieure. Le psoriasis est souvent localisé au niveau des talons.

Ces traitements sont conseillés en basses dilutions, soit 4 à 5 CH ; 5 granules répétés deux à trois fois par jour. 

La supplémentation nutritionnelle

Certains compléments alimentaires peuvent permettre d’améliorer un psoriasis et/ou un rhumatisme psoriasique. Ils vont aider à contenir l’inflammation et à diminuer les démangeaisons.

Voici donc 9 conseils nutritionnels :

  1. Les huiles de poisson (riches en oméga-3) : sous forme de capsules biologiques contenant 1 g d’huile de poisson[4], elles sont recommandées à raison de deux à trois capsules par jour réparties dans la journée. Associées aux anti-inflammatoires classiques, elles en augmentent l’efficacité ; mais il faut savoir qu’elles augmentent aussi la fluidification du sang. Il ne faut donc pas les associer trop longtemps à des anticoagulants sans prévenir votre médecin. Certains préconisent une supplémentation en lécithine marine, qui fournirait des oméga-3 plus facilement assimilables par l’organisme. On en conseille 400 mg ou une cuillère à café par voie orale, mais elle peut aussi être appliquée localement, sous forme de crème, pour soulager les démangeaisons[5].
  2. Les dérivés de la vitamine A: d’origine végétale, comme les carotènes et les caroténoïdes, ou d’origine animale comme le rétinol, les dérivés de la vitamine A peuvent être pris par voie orale ou en pommade. Ils calment l’évolution de la maladie et diminuent les démangeaisons. L’huile de foie de morue en est riche : disponible en flacon ou en capsules, prenez-en deux à trois fois par jour.
  3. Le zinc sous forme de bisglycinate de zinc[6]: bon pour la peau, il doit être systématiquement proposé à raison d’un à trois comprimés de 10 mg en milieu de repas, de préférence le soir.
  4. L’acide para-amino benzoïque ou (PABA) : il calme les démangeaisons. Prenez-en 2000 à 3000 mg[7] quatre jours par semaine. Il est fortement conseillé de ne pas prolonger ce traitement au-delà de deux mois sans avis médical.
  5. L’acide fumarique[8]: il contribue à diminuer la virulence des plaques (coudes, genoux, cuir chevelu) et aide à lutter contre l’inflammation de la peau. L’acide fumarique est une molécule secrétée naturellement par la peau sous l’action du soleil, elle est donc sans danger. On en conseille une gélule de 500 mg par jour.
  6. La vitamine D: comme nous l’avons vu, elle peut être proposée en traitement local, mais dans tous les cas, un apport doit vous permettre d’atteindre les taux physiologiques maximum de vitamine D proposés par votre laboratoire. Elle peut être associée à la vitamine K3. Pendant l’hiver, il faut essayer d’atteindre la concentration sanguine de 70 microgrammes par litre de plasma. Pour ce faire, il faut prendre environ 600 UI de vitamine D par 10 kg de poids corporel : cela fait environ 4000 UI pour un homme de 70 kg. J’aime bien conseiller la vitamine D 1000[9] UI/gouttes, à raison de 4 à 5 gouttes tous les matins, après brossage des dents. Je déconseille les ampoules (qui ont un plus fort dosage), car elles fatiguent le système hépatique.
  7. La vitamine B9: des chercheurs ont rapporté qu’une déficience en acide folique, c’est-à-dire en vitamine B9, serait présente chez plus d’un tiers des personnes atteintes de psoriasis. Il ne faut donc pas hésiter à se complémenter avec un folate de bonne absorption, comme le Quatrifolic®[10].
  8. Les infusions: à base d’ortie, de pensée sauvage, de bardane ou de fumeterre, elles permettent de détoxifier l’organisme. Buvez-en deux à trois fois par jour, en association ou en alternance.
  9. Le bourgeon de Cedrus libani: ce dernier est précieux ! Il s’attaque aux peaux sèches avec démangeaisons. J’ai pu voir d’excellents résultats avec ce remède en 1 DH, à raison d’au moins 50 gouttes matin et soir.

Les remèdes en application locale

Il existe aussi des remèdes naturels préconisés pour une application locale :

  • Le gel d’aloès

Il ralentit la desquamation. L’herboriste Michel Pierre conseille, dans son livre Les remèdes de A à Z[11], d’opter pour du gel d’aloès des Barbades. Il recommande de l’appliquer sur les zones atteintes deux fois par jour pendant les crises.

  • L’argile blanche

Localement ou sur l’ensemble du corps, l’argile blanche permet de nettoyer la peau en douceur. Pour le visage, mélangez 1 cuillère à café d’argile blanche et 1 cuillère à café d’eau, appliquez sur la peau en massant doucement, puis rincez. Cette argile peut aussi être utilisée pour le corps. Il vous suffit d’en saupoudrer un peu partout sur votre peau, de masser avec les mains et de vous rincer. 

Les autres remèdes naturels

Si on ne dispose pour le moment d’aucun remède curatif définitif contre le psoriasis, il existe encore bien d’autres petits « trucs » qui ont fait leurs preuves et que vous pouvez essayer :

  • Le chlorure de sodium: il vous aidera à retrouver l’éclat de votre peau en trois semaines. Il vous suffit par exemple d’ajouter une poignée de gros sel à votre bain pour calmer l’irritation.
  • Le beurre de karité: il soulage rapidement la sensation de douleur et hydrate la peau.
  • L’intérieur de la peau de banane: elle soigne les éruptions cutanées, les démangeaisons et favorise la guérison. Frottez la peau de banane sur une plaque de psoriasis.
  • L’huile d’argan: bien connue, elle hydrate et adoucit la peau.
  • Le savon d’Alep : il est conseillé de se laver avec ce savon, car il rétablit le film hydrolipidique, protecteur naturel de la peau.

Bien sûr, cette liste n’est pas exhaustive.

Je vous ai proposé dans cette lettre de nombreuses solutions pour vous soulager, tant que la maladie n’est pas trop invalidante, et éviter le plus possible certaines thérapies qui ne sont pas sans danger et/ou effets secondaires.

Libre à vous d’essayer ces solutions alternatives et d’en explorer d’autres encore !

Surveillez bien votre boîte mail,

Docteur Dominique Rueff


[1] En Jordanie, le magnifique site de Pétra n’est pas très loin.

[2] Ce qui signifie que des parents ont été en contact avec le bacille de la tuberculose, et que ce contact a modifié le terrain réactionnel de la personne. Ce sont, en fait, des notions très modernes que la science redécouvre aujourd’hui.

[3] Souche issue du sel de mer.

[4] https://www.nutrition-conseil.com/coeur-et-circulation/252-super-omega-3-gastro-resistant-3700195660108.html

[5]  Œmine P. S. O. 1000, solution buvable, 53,80 € les 125 ml.

Œmine P. S. O. gélules, 18 € les 60 gélules.

Œmine P. S. O. crème hydratante, 22,90 € les 100 ml. Elle contient en plus des sels de la mer Morte pour alcaliniser la peau et faire tomber les squames.

[6] https://www.nutrition-conseil.com/deficits-en-mineraux/297-zinc-45-mg-3700195660252.html

[7] Qu’il faut éviter de dépasser du fait d’une possible toxicité hépatique.

[8] https://www.supersmart.com/fr/boutique/peau-cheveux-ongles/fumaric-acid-complement-0260

[9] Que vous pouvez commander par exemple sur : https://www.copmed.fr/fr/vitamines-mineraux-antioxydants-super-nutriments/288-vitamine-d3-vegetale-1000-ui.html

[10] https://www.nutrition-conseil.com/anti-age/455-super-folate-200-mcg-120-cps-0682.html

[11] Les Remèdes de A à Z, Michel Pierre, éditions du Chêne, 2015.



N'hésitez pas à commenter la lettre de ce jour ci-dessous. Veuillez cependant noter que, en raison du très grand nombre de commentaires, le Dr Rueff ne pourra pas vous répondre individuellement.


6 réponses à “Avez-vous du psoriasis ? Voici comment l’améliorer ! (partie 2)”

  1. Bernard dit :

    Bonjour
    Vous avez oublié la Propolis

  2. Ponsard dit :

    Bonjour,
    Voici un article très complet sur cette maladie. Par contre vous ne parlez pas du psoriasis qui atteint les ongles. Comment les soigner?
    Je vous remercie pour votre réponse.
    MClaude Ponsard

  3. Viviane Johnston née Lemoing dit :

    Bonjour Dr Rueff,
    Comme toujours vos lettres sont fort intéressantes et informatives. Grand Merci. Toujours un très grand plaisir de les lire.
    J’ai un eczéma depuis l’âge de 18 ans (née en 1947), mais maintenant, tout mon corps est infesté par des icariens. Mon médecin local ne sait plus que faire. J’ai suivi tous ses conseils jusqu’á présent. Rien ne marche! Je suis dans un état vraiment terrible . SVP, que me conseillerez-vous de faire. Je verrais un dermatologue au début de novembre. Si vous avez des conseils á ce sujet, cela m’aiderait énormément. Ai-je la gale? J’habite en Ecosse.

  4. Viviane Johnston dit :

    Si cela peut aider quelqu’un avec mon sérieux problème. Je l’accepte.
    Je n’ai jamais envisagé mon problème.

  5. le bihan catherine dit :

    Depuis & an, du psoriasis du cuir chevelu est apparu, pourtant je ne suis pas stressée, je m’hydrate beaucoup. Cela me démangeait et j’avais des croutes blanches , si je les enlevais le cheveu partait avec, vu que je n’en ai pas beaucoup, et ils sont fins, ce n’était pas agréable. Impossible de prendre rendez vous chez un dermatologue, l’attente se fait en mois. J’ai un shampooing, cet été avec le soleil cela a diminué et je frotte mon crane de temps en temps avec un morceau de la plante aloe vera le gal intérieur. Cela soulage. Il n’a pas disparu mais s’est atténué.

  6. Lacheret Anne dit :

    Merci infiniment pour tous vos bons et si utiles.conseils.
    A.Lacheret/ Renard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CES DÉCOUVERTES QUE VOUS DEVEZ ABSOLUMENT CONNAÎTRE

Ce fabuleux livre a changé la vie de milliers de personnes…

…Et pourtant il est INTROUVABLE dans le commerce.

Recevez EN CADEAU chez vous ce livre au format papier.

45 percées historiques de santé naturelle sur les sujets suivants : cancer, arthrose, Alzheimer, prostate, hypertension, cholestérol, Parkinson et bien d’autres encore…