Docteur, que pensez-vous de mon thème astral ?

Jeune médecin, j’ai eu la chance de bien connaître le docteur Jacques Michaud qui exerçait à Paris en tant que médecin homéopathe. Il avait été interne des hôpitaux en 1946… ce qui l’empêchait pas de s’intéresser de très près à l’astrologie.

Cet excellent praticien faisait le thème de ses patients (vous avez bien lu) afin de mieux les connaître, les soigner, prévoir leurs réactions.

Je sais que d’ores et déjà un quelconque mélange entre médecine et astrologie, esprit scientifique d’un côté, science dite « occulte » de l’autre, sera rejeté fermement par beaucoup d’entre vous. Et je peux comprendre cette réaction.

Mais ce que j’en ai observé l’expérience du docteur Michaud m’a beaucoup impressionné. Plus récemment, ma rencontre avec certains astrologues, dont je veux vous entretenir ici, vous intéressera.

Je m’abstiens en tous cas de porter un jugement négatif sur ce mariage entre science et ésotérisme ou « patamédecine » [1]. Car pour moi seuls les résultats et les intérêts des patients importent. Et vous le verrez, il y en a.

L’astrologie médicale est une discipline. Soyons clairs : elle n’est pas scientifique et ne comblera pas les esprits rationalistes. Il en est de même, d’ailleurs, et je veux le souligner, avec l’acupuncture ou l’homéopathie qui, bien qu’enseignées en Faculté et faisant l’objet de diplômes universitaires, ne trouvent aucune place dans « l’evidence based medicine ». Elles rencontrent donc autant de partisans que de détracteurs, ce qui ne les empêche pas d’exister.

L’astrologie a été utilisée depuis l’Antiquité afin d’analyser, voire de prévoir, les problèmes de santé et proposer les meilleures façons de les résoudre ou les transcender. Elle a été pratiquée par les Chaldéens dès 2500 av JC. Les prédictions apparaissent vers 300 avant JC. Au 2è siècle, Ptolémée écrit le premier traité d’astronomie et d’astrologie. C’est en 1619 que Colbert supprima l’enseignement de l’astrologie [2]. Mais celui-ci reste vivant : le philosophe Patrice Guimard [3] a soutenu en 1993, à la Sorbonne, une thèse intitulée « L’Astrologie, fondements, logique et perspective ».

Ne regarder le monde que par un trou de souris ?

S’essayer à une compréhension globale du monde, et plus particulièrement de la personne humaine et de la médecine, me paraît plus riche que de se limiter à une seule discipline, si « scientifique » soit-elle. La terre, le monde, les univers connus et inconnus, sont des ensembles en « interrelation », expliquent à juste titre les bouddhistes. Il en va de même pour notre recherche de savoir et de connaissance

Je pense donc que les planètes (en particulier lors de notre naissance) peuvent effectivement avoir une influence décryptable, multifactorielle.

Car de même que les monocultures produisent un environnement appauvri et fragile, c’est dans cette profusion d’influences et d’interactions que réside la spécificité, et la richesse, des forêts d’arbres que nous sommes. Lisez : « La vie secrète des arbres [4], ce livre magnifique et édifiant, qui parle des hommes autant que des arbres.

Pour moi les planètes et les étoiles sont des émetteurs d’énergies spécifiques qui interagissent à chaque instant sur notre corps physique et psychique. La physique quantique qui enseigne que « la réalité n’est pas ce que nous croyons » [5] met de plus en plus en lumière le monde vibratoire et énergétique. Selon la théorie de la relativité la masse ne serait d’ailleurs que de l’énergie sous une forme particulière !

Ma vision de l’astrologie

Mettons donc de côté l’aspect « science divinatoire », qui est hors de mon propos. Ma vision de l’astrologie, toute personnelle, est plus modeste. Goethe et plus près de nous de nombreux médecins et astrologues ont observé que chaque planète était en relation avec des organes ou des processus physiologiques. Ces observations ont, depuis, pénétré le sens commun. Le roi Louis XIV avait compris la relation entre le soleil et le cœur, source de vie. Mars est la planète de la guerre, du fer, de la colère et sa manifestation passe souvent par la testostérone (il faut en avoir pour se battre). Vénus (planète) est la déesse de l’amour. Les personnes « vénusiennes », il est facile de le constater, sont trop sensibles et parfois mélancoliques. Les « saturniens » sont souvent introvertis et parfois trop lents dans l’action.

Le « ciel astral » de naissance est un diagramme résumant les influences des planètes, et les « révolutions solaires » une tendance de l’année en cours.

Ainsi le débat est lancé entre l’influence de l’inné et celle de l’acquis. Nous ne sommes pas prêts d’y répondre mais force est de constater que certains sont nés « sous de meilleures étoiles que d’autres ». Ne voyons pas que le « visible » : richesse ou la maladie génétique, mais les courant de la vie…ou leurs contraires. Je sais que certains réfutent totalement cette notion de « destin ou de destinée » et ne pensent que « libre arbitre » mais d’autres comme Schopenhauer ont totalement contesté cette notion. Il écrit que « la liberté réside dans l’essence de ce que nous sommes, c’est-à-dire dans la volonté et non dans l’action ».

Nietzche n’est d’ailleurs pas très loin de formuler le même concept mais Jung lui reproche d’avoir justement sombré dans la folie parce qu’il n’avait pas mis ces idées en pratique [6].
Quant à Spinoza à propos duquel je vous invite à lire le magnifique ouvrage de Frédéric Lenoir [7], il n’est pas loin de rejoindre Schopenhauer, à propos du « libre arbitre » mais avec une dimension spirituelle qui en fait l’inventeur d’une philosophie fondée sur la joie bouleversant totalement notre conception de « Dieu » de la morale et du bonheur.

Je considère le destin (ou la destinée) comme le livret d’une pièce de théâtre. Il arrive que certaines pièces populaires soient, du fait de leur succès, interprétées pendant des années. Les acteurs vont alors changer et même parfois les metteurs en scène et les décors. C’est toujours la même pièce, le même livret… mais les ressentis, les résultats peuvent devenir dissemblables.

Mon opinion est donc que les routes sont tracées, que nous n’en sortirons pas si nous ne voulons pas casser notre véhicule. Mais c’est à nous de bien ou mal conduire le véhicule et d’augmenter ou réduire nos chances de rester vivant.

Faire faire son thème astral par un astrologue compétent (j’en ai connu et j’en connais) ne doit être considéré ni comme un aveu de faiblesse psychologique, ni comme une démission condamnable de notre raison. L’astrologie est un moyen (parmi d’autres bien sûr) de mieux connaître le livret de « notre » pièce, afin de mieux nous comprendre. 

Le thérapeute astrologue : proposer un « connu en devenir » ?

L’astrologie médicale donc.

Que propose-t-elle ?

« Le thérapeute astrologue » interprète le langage des planètes, voit les énergies en place (aspects planétaires), détermine des conséquences tant physiques que psychiques. Il se positionne en tant que thérapeute ; il soutient et accompagne le patient en l’aidant à se comprendre. Son objectif est que le patient aille mieux, tout simplement.

Construire un thème astral ou « carte du ciel » n’est pas compliqué : il suffit de connaître la date, l’heure et le lieu de naissance. Un ordinateur fait les calculs et le praticien établit la « carte du ciel de naissance » en conséquence.

Les 12 maisons astrologiques nous renseignent sur l’environnement dans lequel les événements voire les « crises de santé » peuvent se manifester. Les conformations des planètes les unes par rapport aux autres nous indiquent l’intensité et la localisation de la problématique (par exemple Mars nous parlera toujours d’un problème aigu etc…) Dans ce type de d’éclairage, le thème natal et la révolution solaire sont étudiés de concert.

Voilà ce qu’un bon thérapeute astrologue doit pouvoir tirer de votre « horoscope » (et rien d’autre), et surtout il doit pouvoir vous l’expliquer.

Une bonne façon de vous familiariser avec la façon dont votre ciel astral peut prédire vos problèmes de santé est de regarder rétrospectivement et d’analyser les maladies ou d’autres problèmes de votre passé. 

Voyez si vous pouvez les expliquer par votre thème de naissance et par les transits en jeu au moment de ces maladies. Vous devrez choisir des problèmes de santé importants que vous avez pu avoir, afin de trouver des indicateurs clairs dans votre ciel astral.

Étudiez donc votre passé pour connaître votre avenir. Les planètes indiquent des pathologies, et les signes du zodiaque révèlent la nature de ces maladies et les parties du corps affligées. Traditionnellement, on dit que les douze signes du zodiaque représentent douze parties du corps, de la tête vers le bas.

Le ciel astral révèle également vos points forts et faibles au plan anatomique et physiologique.

En voici les détails. Attention, les caractéristiques ci-dessous décrivent des tendances observées, je ne prétends pas qu’elles soient systématiques.

Le Bélier régit la tête, le cerveau et leurs maux. Il indique une fragilité à ce niveau : risques de problèmes cérébraux, de maux de tête, d’accidents vasculaires. Il est le signe du défi et de l’impatience, d’une mauvaise gestion cérébrale du stress qui peut conduire à donner « des coups de tête » inutiles voir dangereux.

Le Taureau gouverne la gorge, le cou et les oreilles, ainsi que le nez, les dents et l’ouïe. Un natif du Taureau a souvent une bonne audition et des dents solides. C’est un fonceur souvent obstiné, mais plutôt solide.

Les natifs du signe des Gémeaux ont la parole facile et savent souvent changer de face et d’angle en fonction de l’interlocuteur. Le signe des Gémeaux est en relation avec les poumons (asthme…).

Les natifs du Cancer ont souvent des problèmes d’ingestion de nourriture et digestion. C’est souvent l’estomac qui est concerné et fragilisé.

Ceux du Lion s’expriment avec le cœur, la voix et le chant. Ils sont souvent sujets à l’hypertension et aux problèmes cardiaques.

Les natifs du signe de la Vierge sont plus sensibles aux problèmes intestinaux, (colon). Ils sont parfois victimes de leur rationalité comptable. Leur rate est souvent affectée (se mettre la rate au court-bouillon).

Ceux de la Balance peuvent avoir facilement des spasmes intestinaux et des problèmes de transit. Ce sont des êtres souvent hypersensibles, avides de sens et d’esthétique en perpétuelle recherche d’équilibre et de justice personnelle et sociale. C’est toute la sphère urinaire (rein et vessie) qui, chez eux, doit être surveillée.

Le Scorpion gouverne les organes génitaux et les hormones. Un Scorpion a besoin d’une forte expression sexuelle qui peut souvent se retourner contre lui. Souvenez-vous de la fable de la grenouille et du scorpion :

– Pourquoi te ferais-je traverser la rivière dit la grenouille au scorpion, puisque tu risques de me piquer ?
– Quel serait mon intérêt répond le scorpion ?

La grenouille se laissant convaincre prend le scorpion sur son dos pour traverser, et, au milieu, le scorpion la pique.

– Pourquoi dit la grenouille ?
– Parce que c’est ma nature répond le scorpion !

Le Sagittaire gouverne le foie, la vésicule biliaire et le pancréas. Les natifs de ce signe doivent mieux maîtriser leur émotion et leur colère.

Le Capricorne gouverne les os, les articulations et notamment les genoux. Les accidents osseux sont à craindre chez les natifs de ce signe, notamment ceux de la colonne vertébrale. Un Capricorne doit donc être attentif à sa posture.

Les natifs du Verseau doivent être attentifs à leur circulation sanguine, leur système nerveux (hémophilie, anémies varices etc…). Ce sont des « imaginateurs », parfois des inventeurs géniaux ou des rêveurs qui peuvent souffrir de ne faire aboutir leurs intuitions.

Le signe des Poissons régit le psychisme, les pieds, la lymphe et tous les fluides organiques. Leurs natifs doivent veiller aux pathologies suivantes : névroses, fatigue psychique, lymphatisme, dermatose.

Bien entendu, ce ne sont que des exemples qui doivent pouvoir être expliqués avec prudence, tact et mesure par un thérapeute. Mais ces tendances sont effectivement utiles à l’orientation d’un traitement, je l’ai constaté à d’innombrables reprises.

Je voudrais laisser s’exprimer le docteur Jacques Michaud  :« La signature astrale est l’archétype immuable de notre identité. Elle révèle l’unité structurale de la personnalité humaine qui dépasse de loin une simple unité organique [8] ».

Le premier bénéfice est donc de connaître les influences qui ont fait de nous ce que nous sommes.

Le deuxième est plus dynamique. Etre alerté que l’on traverse une période particulière de sa vie et que par exemple (sauf urgence) il vaut mieux ne pas se faire opérer ou mener une action « à risque » dans telle ou telle période, est un des apports concrets des thérapeutes astrologues qui vous « suivent ».

Savoir que l’on est dans une période de fatigabilité parce que la position de nos planètes le suggère ne conduit pas à abandonner sa liberté de décision ! Il s’agit bien plutôt d’une aide, et seulement de cela.

Les astrologues contemporains au service du transdisciplinaire

Je participerai au mois de mai prochain, en Crète, à un stage [9] d’une semaine organisé par une astrologue contemporaine dont le savoir-faire est complété par une solide expérience en psychanalyse et psychothérapie. Elle s’appelle Christine Ruiz et ce qu’elle nous propose est simplement de mieux saisir notre labyrinthe intérieur. Son stage s’appelle d’ailleurs « Voyage au centre de mon être »

S’il fallait une conclusion je la laisserais donc à Christine : « Le conseil en astrologie évolue et s’enrichit de l’accompagnement en développement personnel.

L’expérience et la connaissance s’allient, se renforcent, ouvrent la voie de la transmission par le biais de l’enseignement de disciplines apparemment opposées mais très complémentaires.

La transdisciplinarité est devenue, pour moi et dans ma vie, une évidence ».

Chère amie, cher ami, je vous remercie de votre lecture.

Surveillez bien votre boîte aux lettres,

Docteur Dominique Rueff


Jeune médecin, j’ai eu la chance de bien connaître le docteur Jacques Michaud qui exerçait à Paris en tant que médecin homéopathe. Il avait été interne des hôpitaux en 1946… ce qui l’empêchait pas de s’intéresser de très près à l’astrologie.Cet excellent praticien faisait le thème de ses patients (vous avez bien lu) afin de mieux les connaître, les soigner, prévoir leurs réactions.Je sais que d’ores et déjà un quelconque mélange entre médecine et astrologie, esprit scientifique d’un côté, science dite « occulte » de l’autre, sera rejeté fermement par beaucoup d’entre vous. Et je peux comprendre cette réaction.Mais ce que j’en ai observé l’expérience du docteur Michaud m’a beaucoup impressionné. Plus récemment, ma rencontre avec certains astrologues, dont je veux vous entretenir ici, vous intéressera.Je m’abstiens en tous cas de porter un jugement négatif sur ce mariage entre science et ésotérisme ou « patamédecine » [1]. <u>Car pour moi seuls les résultats et les intérêts des patients importent</u>. Et vous le verrez, il y en a.L’astrologie médicale est une discipline. Soyons clairs : elle n’est pas scientifique et ne comblera pas les esprits rationalistes. Il en est de même, d’ailleurs, et je veux le souligner, avec l’acupuncture ou l’homéopathie qui, bien qu’enseignées en Faculté et faisant l’objet de diplômes universitaires, ne trouvent aucune place dans « <em>l’evidence based medicine </em>». Elles rencontrent donc autant de partisans que de détracteurs, <u>ce qui ne les empêche pas d’exister</u>.L’astrologie a été utilisée depuis l’Antiquité afin d’analyser, voire de prévoir, les problèmes de santé et proposer les meilleures façons de les résoudre ou les transcender. Elle a été pratiquée par les Chaldéens dès 2500 av JC. Les prédictions apparaissent vers 300 avant JC. Au 2è siècle, Ptolémée écrit le premier traité d’astronomie <u>et d’astrologie</u>. C’est en 1619 que Colbert supprima l’enseignement de l’astrologie [2]. Mais celui-ci reste vivant : le philosophe Patrice Guimard [3] a soutenu en 1993, à la Sorbonne, une thèse intitulée « L’Astrologie, fondements, logique et perspective ».<strong>Ne regarder le monde que par un trou de souris ?</strong>S’essayer à une compréhension globale du monde, et plus particulièrement de la personne humaine et de la médecine, me paraît plus riche que de se limiter à une seule discipline, si « scientifique » soit-elle. La terre, le monde, les univers connus et inconnus, sont des ensembles en « interrelation », expliquent à juste titre les bouddhistes. Il en va de même pour notre recherche de savoir et de connaissanceJe pense donc que les planètes (en particulier lors de notre naissance) peuvent effectivement avoir une influence décryptable, multifactorielle.Car de même que les monocultures produisent un environnement appauvri et fragile, c’est dans cette profusion d’influences et d’interactions que réside la spécificité, et la richesse, des forêts d’arbres que nous sommes. Lisez : « La vie secrète des arbres [4], ce livre magnifique et édifiant, qui parle des hommes autant que des arbres.Pour moi les planètes et les étoiles sont des émetteurs d’énergies spécifiques qui interagissent à chaque instant sur notre corps physique et psychique. La physique quantique qui enseigne que « la réalité n’est pas ce que nous croyons » [5] met de plus en plus en lumière le monde vibratoire et énergétique. Selon la théorie de la relativité la masse ne serait d’ailleurs que de l’énergie sous une forme particulière !<strong>Ma vision de l’astrologie</strong>Mettons donc de côté l’aspect « science divinatoire », qui est hors de mon propos. <u>Ma vision de l’astrologie</u>, toute personnelle, est plus modeste. Goethe et plus près de nous de nombreux médecins et astrologues ont observé que chaque planète était en relation avec des organes ou des processus physiologiques. Ces observations ont, depuis, pénétré le sens commun. Le roi Louis XIV avait compris la relation entre le soleil et le cœur, source de vie. Mars est la planète de la guerre, du fer, de la colère et sa manifestation passe souvent par la testostérone (il faut en avoir pour se battre). Vénus (planète) est la déesse de l’amour. Les personnes « vénusiennes », il est facile de le constater, sont trop sensibles et parfois mélancoliques. Les « saturniens » sont souvent introvertis et parfois trop lents dans l’action.Le « ciel astral » de naissance est un diagramme résumant les influences des planètes, et les « révolutions solaires » une tendance de l’année en cours.Ainsi le débat est lancé entre l’influence de l’inné et celle de l’acquis. Nous ne sommes pas prêts d’y répondre mais force est de constater que certains sont nés « sous de meilleures étoiles que d’autres ». Ne voyons pas que le « visible » : richesse ou la maladie génétique, mais les courant de la vie…ou leurs contraires. Je sais que certains réfutent totalement cette notion de « destin ou de destinée » et ne pensent que « libre arbitre » mais d’autres comme Schopenhauer ont totalement contesté cette notion. Il écrit que « la liberté réside dans l’essence de ce que nous sommes, c’est-à-dire dans la volonté et non dans l’action ».Nietzche n’est d’ailleurs pas très loin de formuler le même concept mais Jung lui reproche d’avoir justement sombré dans la folie parce qu’il n’avait pas mis ces idées en pratique [6].<br />
Quant à Spinoza à propos duquel je vous invite à lire le magnifique ouvrage de Frédéric Lenoir <span class= »m_-8336599174505476563m_669436560166785725gmail-MsoFootnoteReference »>[7]</span>, il n’est pas loin de rejoindre Schopenhauer, à propos du « libre arbitre » mais avec une dimension spirituelle qui en fait l’inventeur d’une philosophie fondée sur la joie bouleversant totalement notre conception de « Dieu » de la morale et du bonheur.<u>Je considère le destin (ou la destinée) comme le livret d’une pièce de théâtre</u>. Il arrive que certaines pièces populaires soient, du fait de leur succès, interprétées pendant des années. Les acteurs vont alors changer et même parfois les metteurs en scène et les décors. C’est toujours la même pièce, le même livret… mais les ressentis, les résultats peuvent devenir dissemblables.Mon opinion est donc que les routes sont tracées, que nous n’en sortirons pas si nous ne voulons pas casser notre véhicule. Mais c’est à nous de bien ou mal conduire le véhicule et d’augmenter ou réduire nos chances de rester vivant.<u>Faire faire son thème astral par un astrologue compétent (j’en ai connu et j’en connais) ne doit être considéré ni comme un aveu de faiblesse psychologique, ni comme une démission condamnable de notre raison. L’astrologie est un moyen (parmi d’autres bien sûr) de mieux connaître le livret de « notre » pièce, afin de mieux nous comprendre. </u><strong>Le thérapeute astrologue : proposer un « connu en devenir » ?</strong>L’astrologie médicale donc.Que propose-t-elle ?« Le thérapeute astrologue » interprète le langage des planètes, voit les énergies en place (aspects planétaires), détermine des conséquences tant physiques que psychiques. Il se positionne en tant que thérapeute ; il soutient et accompagne le patient en l’aidant à se comprendre. Son objectif est que le patient aille mieux, tout simplement.Construire un thème astral ou « carte du ciel » n’est pas compliqué : il suffit de connaître la date, l’heure et le lieu de naissance. Un ordinateur fait les calculs et le praticien établit la « carte du ciel de naissance » en conséquence.Les 12 maisons astrologiques nous renseignent sur l’environnement dans lequel les événements voire les « crises de santé » peuvent se manifester. Les conformations des planètes les unes par rapport aux autres nous indiquent l’intensité et la localisation de la problématique (par exemple Mars nous parlera toujours d’un problème aigu etc…) Dans ce type de d’éclairage, le thème natal et la révolution solaire sont étudiés de concert.Voilà ce qu’un bon thérapeute astrologue doit pouvoir tirer de votre « horoscope » (et rien d’autre), et surtout <u>il doit pouvoir vous l’expliquer</u>.<u>Une bonne façon de vous familiariser avec la façon dont votre ciel astral peut prédire vos problèmes de santé est de regarder rétrospectivement et d’analyser les maladies ou d’autres problèmes de votre passé. </u>Voyez si vous pouvez les expliquer par votre thème de naissance et par les transits en jeu au moment de ces maladies. Vous devrez choisir des problèmes de santé importants que vous avez pu avoir, afin de trouver des indicateurs clairs dans votre ciel astral.Étudiez donc votre passé pour connaître votre avenir. Les planètes indiquent des pathologies, et les signes du zodiaque révèlent la nature de ces maladies et les parties du corps affligées. Traditionnellement, on dit que les douze signes du zodiaque représentent douze parties du corps, de la tête vers le bas.Le ciel astral révèle également vos points forts et faibles au plan anatomique et physiologique.<u>En voici les détails. Attention, les caractéristiques ci-dessous décrivent des <strong>tendances</strong> observées</u>, je ne prétends pas qu’elles soient systématiques.<strong>Le Bélier</strong> régit la tête, le cerveau et leurs maux. Il indique une fragilité à ce niveau : risques de problèmes cérébraux, de maux de tête, d’accidents vasculaires. Il est le signe du défi et de l’impatience, d’une mauvaise gestion cérébrale du stress qui peut conduire à donner « des coups de tête » inutiles voir dangereux.<strong>Le Taureau</strong> gouverne la gorge, le cou et les oreilles, ainsi que le nez, les dents et l’ouïe. Un natif du Taureau a souvent une bonne audition et des dents solides. C’est un fonceur souvent obstiné, mais plutôt solide.Les natifs du signe des <strong>Gémeaux</strong> ont la parole facile et savent souvent changer de face et d’angle en fonction de l’interlocuteur. Le signe des Gémeaux est en relation avec les poumons (asthme…).Les natifs du <strong>Cancer</strong> ont souvent des problèmes d’ingestion de nourriture et digestion. C’est souvent l’estomac qui est concerné et fragilisé.Ceux du <strong>Lion</strong> s’expriment avec le cœur, la voix et le chant. Ils sont souvent sujets à l’hypertension et aux problèmes cardiaques.Les natifs du signe de la <strong>Vierge</strong> sont plus sensibles aux problèmes intestinaux, (colon). Ils sont parfois victimes de leur rationalité comptable. Leur rate est souvent affectée (se mettre la rate au court-bouillon).Ceux de la <strong>Balance</strong> peuvent avoir facilement des spasmes intestinaux et des problèmes de transit. Ce sont des êtres souvent hypersensibles, avides de sens et d’esthétique en perpétuelle recherche d’équilibre et de justice personnelle et sociale. C’est toute la sphère urinaire (rein et vessie) qui, chez eux, doit être surveillée.Le <strong>Scorpion</strong> gouverne les organes génitaux et les hormones. Un Scorpion a besoin d’une forte expression sexuelle qui peut souvent se retourner contre lui. Souvenez-vous de la fable de la grenouille et du scorpion :- Pourquoi te ferais-je traverser la rivière dit la grenouille au scorpion, puisque tu risques de me piquer ?<br />
– Quel serait mon intérêt répond le scorpion ?La grenouille se laissant convaincre prend le scorpion sur son dos pour traverser, et, au milieu, le scorpion la pique.- Pourquoi dit la grenouille ?<br />
– Parce que c’est ma nature répond le scorpion !Le <strong>Sagittaire</strong> gouverne le foie, la vésicule biliaire et le pancréas. Les natifs de ce signe doivent mieux maîtriser leur émotion et leur colère.Le <strong>Capricorne</strong> gouverne les os, les articulations et notamment les genoux. Les accidents osseux sont à craindre chez les natifs de ce signe, notamment ceux de la colonne vertébrale. Un Capricorne doit donc être attentif à sa posture.Les natifs du <strong>Verseau</strong> doivent être attentifs à leur circulation sanguine, leur système nerveux (hémophilie, anémies varices etc…). Ce sont des « imaginateurs », parfois des inventeurs géniaux ou des rêveurs qui peuvent souffrir de ne faire aboutir leurs intuitions.Le signe des <strong>Poissons</strong> régit le psychisme, les pieds, la lymphe et tous les fluides organiques. Leurs natifs doivent veiller aux pathologies suivantes : névroses, fatigue psychique, lymphatisme, dermatose.Bien entendu, ce ne sont que des exemples qui doivent pouvoir être expliqués avec prudence, tact et mesure par un thérapeute. Mais ces tendances sont effectivement utiles à l’orientation d’un traitement, je l’ai constaté à d’innombrables reprises.Je voudrais laisser s’exprimer le docteur Jacques Michaud  :« <em>La signature astrale est l’archétype immuable de notre identité. Elle révèle l’unité structurale de la personnalité humaine qui dépasse de loin une simple unité organique [8] </em>».<u>Le premier bénéfice est donc de connaître les influences qui ont fait de nous ce que nous sommes.</u><u>Le deuxième est plus dynamique</u>. Etre alerté que l’on traverse une période particulière de sa vie et que par exemple (sauf urgence) il vaut mieux ne pas se faire opérer ou mener une action « à risque » dans telle ou telle période, est un des apports concrets des thérapeutes astrologues qui vous « suivent ».Savoir que l’on est dans une période de fatigabilité parce que la position de nos planètes le suggère ne conduit pas à abandonner sa liberté de décision ! Il s’agit bien plutôt d’une aide, et seulement de cela.<strong>Les astrologues contemporains au service du transdisciplinaire</strong>Je participerai au mois de mai prochain, en Crète, à un stage [9] d’une semaine organisé par une astrologue contemporaine dont le savoir-faire est complété par une solide expérience en psychanalyse et psychothérapie. Elle s’appelle Christine Ruiz et ce qu’elle nous propose est simplement de mieux saisir notre labyrinthe intérieur. Son stage s’appelle d’ailleurs « Voyage au centre de mon être »S’il fallait une conclusion je la laisserais donc à Christine : <em>« Le conseil en astrologie évolue et s’enrichit de l’accompagnement en développement personnel.</em><em>L’expérience et la connaissance s’allient, se renforcent, ouvrent la voie de la transmission par le biais de l’enseignement de disciplines apparemment opposées mais très complémentaires.</em><em>La transdisciplinarité est devenue, pour moi et dans ma vie, une évidence ».</em>Chère amie, cher ami, je vous remercie de votre lecture.Surveillez bien votre boîte aux lettres,Docteur Dominique Rueff



N'hésitez pas à commenter la lettre de ce jour ci-dessous. Veuillez cependant noter que, en raison du très grand nombre de commentaires, le Dr Rueff ne pourra pas vous répondre individuellement.


31 réponses à “Docteur, que pensez-vous de mon thème astral ?”

  1. Pons dit :

    Au risque de vous heurter, je vous informe que la MEDECINE n’est pas une SCIENCE mais un ART. Elle a une obligation de MOYENS, mais pas de RESULTATS. Certes la MEDECINE utilise des MOYENS scientifiques pour confirmer des diagnostics, mais cela ne fait pas d’un médecin un scientifique. Je lis avec beaucoup d’intérêts vos publications qui sont du plus grand intérêt. Merci pour tous les efforts de vulgarisation qui habitent vos écrits.

  2. Pierre Besançon dit :

    J’ai apprécié votre article et vous avez parfaitement raison.
    J’utilise l’astrologie scientifique depuis des décennies dans différents domaines : repérage des forces et faiblesses santé,
    recrutement de cadres, anticipation de « climats psycho, etc…
    Cette « science », basée effectivement sur les » influences » vibratoires des planètes et des corps célestes en général, sur nos potentialités pour une période donnée, est très précise (coefficients de corrélation de 92% en moyenne) et ne peut être expliquée par le hasard.
    Mais il faut la considérer dans ses limites :
    le thème astral de naissance nous donne des indications sur les potentiels par ex. sur la caractérologie, l’allure , le physique et la santé d’une personne.
    La prévision (et non la prédiction ou la divination) nous indique les « climats », les périodes favorable (chance) ou défavorables à tel ou tel domaine d’action.
    L’individu est libre d’utiliser ou non ces potentialités
    et donc reste maitre de son destin
    L’Astrologie est ici un outil, une aide précieuse à la compréhension de soi-même et de notre environnement :
    travail, amour, santé,vacances,loisirs, etc… qui nous permet de prendre les bonnes décisions et de conduire notre destinée
    Bien cordialement
    P.B.

  3. BEAUSSERON dit :

    Bonjour super article pourriez vous me donner le nom de l’astrologue que vous avez été voir car en effet c’est très intéressant
    Merciiii

  4. HELA PERNOLLET dit :

    Oui, cent fois d’accord, car d’origine allemande , j’ai toujours été traitée par l’homéopathie et parallèlement en consultation de l’astrologie. seulement quand je suis venue en France j’ai vu le retard énorme dans ces domaines et pas seulement là. La France est récalcitrante à) ce qui  »marche »!
    et la merveilleuse invention des  »sectes » et les poursuivre est le meilleur exemple. je lisais  »science of mind » classé  »secte », l’école R. Steiner etc a été poursuivie. Bref, c’est incroyable.

  5. Dauge Isabelle dit :

    Merci de mettre en lumière ce fabuleux outil, utile sur le plan médical et psychologique pour mieux se connaître. Je le pratique avec joie et passion, voir http://www.seconnaitreautrement.fr

  6. Symphonie dit :

    Bravo pour cet article.
    Personnellement, j’ai remarqué que si dans une révolution solaire le maître de l’ascendant se trouve en Maison XII, c’est une intervention chirurgicale qui m’est proposée.
    Et bon stage en Crète.
    J’espère que vous nous raconterez…..

  7. Marie-Jo Darantière dit :

    Je dirai au Docteur Rueff bravo et merci !
    Bravo d’avoir abordé ce sujet controversé auquel j’ai toujours ajouté foi et merci de rendre hommage au Dr. Michaud dont l’ouvrage fait partie de ma bibliothèque familiale !.
    Mais où et comment trouver maintenant un homéopathe comme lui ?
    Merci de vos lettres, cher Docteur Rueff, je n’en manque pas une !
    Bien fidèlement, Marie-Jo Darantière

  8. Olivier Tzaut dit :

    Cher docteur Rueff,
    Merci pour cet article. Je suis depuis longtemps convaincu de la valeur de la vraie astrologie, mais j’ai grand plaisir à vous voir en parler comme vous le faites. Juste ceci encore: je suis Lion ascendant Sagittaire et je corresponds vraiment bien à mon signe qui me fait penser, à près de 83 ans, que le meilleur est peut-être encore devant moi. Et ce qui est bien, c’est qu’il me faudra moins de 20 ans pour savoir … si j’ai vu juste.

  9. Dr.Louis BOULAD - Ophtalmo en retraite dit :

    Cher Confrère,
    Vous m’adressez votre article en disant: Docteur que pensez vous de mon thème astral ? ? ?
    Pour vous répondre correctement il faudrait tout d’abord que je connaisse votre thème astral afin de vous dire par la suite ce que j’en pense.
    Donc , pour vous répondre valablement, il faudrait que vous me fassiez parvenir au préalable: Lieu, date et heure de naissance ..
    Je pourrais alors vous répondre.
    Bien a vous
    Dr.louis BOULAD.

  10. alessandro pendesini dit :

    Monsieur Rueff
    Votre ignorance dans le domaine scientifique, et pas seulement, me laisse plus que perplexe !
    Pour votre connaissance :
    1°-Les « signes » (En astroLOGIE et constellations en astroNOMIE) coïncidaient il y a environ 2200 ans. Malheureusement la Précession des Equinoxes a joué un mouvais tour aux astrologues ! De nos jours un Signe astrologique renferme une autre Constellation que celle qui lui a donné son nom ! Ex. : le signe du bélier de nos jours recouvre la Constellation des Poissons ! (quand l’horoscope annonce que le soleil entre dans le signe du Bélier, il faut comprendre qu’il entre en réalité dans la constellation des Poissons). Il est bien difficile d’admettre qu’il viendra un temps ou le Soleil, entrant dans la constellation des Jumeaux restera sous l’influence du Lion…comme si les directions abstraites de l’espace avaient des pouvoirs plus grands que les directions des étoiles qui, selon les astrologues sont censées gouverner nos destinées !
    2°- Qu’un événement improbable spécifié, c’est-à-dire clairement défini d’avance, se produise, c’est vraiment improbable. En revanche, qu’un événement improbable quelconque -c’est-à-dire n’importe lequel parmi les multiples possibles, limités par la seule imagination des hommes- se produise, c’est fortement probable pour ne pas dire certain. Encore une fois, il nous faut insister : c’est le contraire qui serait anormal.
    3°- L’existence de forces et d’interactions non reconnues par les théories scientifiques actuelles (BBH, 141)- ne fait pas saisir à quel point des preuves convaincantes en sa faveur bouleverseraient complètement notre conception du monde et nous forceraient à le reconstruire de fond en comble !
    4°-Il est tout de même extraordinaire de trouver encore des « chroniques astrologiques » dans un certain nombre de journaux ; surtout quand des médecins officiels défendent bec et ongle l’astrologie…. La balance de Lavoisier a tué l’alchimie, mais le télescope n’a pas tué l’astrologie ! Croire que l’emplacement de tel ou tel corps céleste au moment de notre naissance peut influencer notre caractère, et même destin, ou guérir de certaines maladies, cela relève du plus haut délire !

    P.S. –Aragon –pour faire court- aurait écrit : l’horoscope est axé sur « l’effet Barnum », du cirque Barnum = un peu de tout pour tout le monde…Prenez-en bonne note !
    Sans rancune ?
    AP

  11. Guy DESDAMES dit :

    Bonjour Docteur,
    Je suis astrologue à mes heures. Dans le passé j’ai été actif également dans le domaine médical et depuis toujours combiné à une succession de jours, de faits sociaux, d’individus, qui ne sont jamais les mêmes, semblent insaisissables, voire imprévisibles. Tout le monde l’a remarqué aussi.
    L’astrologie m’a offert un point de vue m’ayant permis de décrypter cette complexité, sans me faire perdre de vue mes connaissances d’ingénieur, bien au contraire, clexité devenue depuis quasi limpide, en tous cas plus compréhensible si on prend en considération la position des corps célestes et leurs mouvements. Ils renseignent objectivement sur une multitude de facteurs qui autrement resteraient mystérieux et autant de terrain de chasse pour opportunistes de tout poil.
    Cette connaissance est à mon sens le meilleur outil pour mieux comprendre l’aujourd’hui, s’appuyant sur le passé et se prolongeant dans le futur selon une logique qui n’a rien de si mystérieux. L’astrologie nous fait entrer de plein pied dans l’ensemble des énergies qui canalise le vivant et tout est vivant, les pierres comme les bactéries qui nous dévorerons post-mortem.
    En matière de santé j’ai observé que les phases de Mars, notamment, se superposent aux périodes de crise que la maladie caractérise. La montée d’un aspect dur de cette planète correspond aux périodes d’invasion, d’état… pour décroître après un point de culmination coïncidant avec le pic d’inquiétude motivant la consultation du thérapeute. La guérison, qu’on n’a aucune raison de ne pas attribuer au médicament, se superpose avec l’éloignement de l’aspect perturbateur.
    J’ai observé ces phénomènes dans bien d’autres domaines, leur manifestation sur des plans parallèles, selon les valeurs traditionnellement associées à ces masses minérales et leurs mouvements.
    Ceci dans mon entourage et aussi lorsque je me suis trouvé seul et désarmé devant une maladie qui aurait pu m’être fatale si je n’avais pas été capable de me synchroniser à la dynamique céleste, qui a porté le processus de ma guérison.
    L’astrologie n’est pas une croyance mais un moyen supplémentaire pour comprendre le monde dans lequel nous évoluons et le cosmos qui l’englobe.
    Je suis heureux de découvrir votre intérêt. Vous voyez je suis un de vos lecteurs, pas toujours très attentif car l’astrologie m’a permis de prendre en charge ma santé.
    Merci de vos publications qu’avec vous je replace dans un contexte, complexe mais limpide néanmoins.
    Veuillez être certain docteur de ma sincère considération.
    Guy DESDAMES

  12. Le Chequer Yvonne dit :

    mon commentaire s’est effacé après avoir rempli les champs obligatoires !

  13. ulla schmid dit :

    Vous pourriez être interessé de savoir qu’un médecin allemand – Rudolf Sklenar – utilisait l’astrologie avec succes tant pour diagnostiquer que pour traiter ses patients, voir http://www.healingcancernaturally.com/medical-astrology-sklenar.html (en anglais). Il a également publié un livre sur ses expériences.

  14. BADENS dit :

    En complément de votre article sur l’astrologie médicale, puis-je vous suggérer le et les très bons livres du
    Docteur Janine FONTAINE,
    « Médecine astrologique des trois corps »
    Bien cordialement,
    Martine BADENS

  15. MAURRIC Rosine dit :

    …..Bonjour !…très bel article du Docteur RUEFF qui donne envie d’aller plus loin dans sa propre recherche ! Je m’intéresse à l’astrologie depuis plus de 25 ans et j’ai pû constater l’aide de l’astrologie pour déterminer les moments difficiles sur le plan de la santé ! non seulement vous êtes plus attentifs et vous consultez au lieu d’attendre et très important le fait de savoir vous prépare psychologiquement à mieux vivre ce passage. Merci de continuer à nous « éclairer » Cher Docteur.

  16. gousset dit :

    Merci pour cet article très intéressant . La santé semble s’inscrire dans certains cadres. Mais c’est un peu dur -pour le profane- de s’y retrouver entre les prédispositions , les tempéraments homéo, les 4 groupes de J.d’Adamo etc … Pour moi, les plus pertinents sont les  » diathèses » de Ménétrier : remarquable outil pour « donner un sens  » à nos affections. Mais quasiment impossible de trouver des praticien qui pratiquent l’oligo. selon ces orientations. Cordialement.

  17. Pierre dit :

    Intuitivement il me paraît difficile d’imaginer une relation entre la position des astres dans le ciel et le destin.
    Par contre a l’époque où l’astrologie a été inventée le rôle des saisons était très important en ce sens que l’on mangeait ce qui était de saison donc la nourriture ingérée par la femme enceinte n’est pas globalement la même puisque la période de gestation est de 9 mois, et la nourriture absorbée par l’enfant ne se fait pas dans le même ordre suivant l’époque de la conception.
    Il était donc peut-être possible à cette époque de faire une relation entre la naissance et certains caractères généraux des individus. Aujourd’hui les saisons ne jouent presque plus aucun rôle dans la nourriture consommée et ces observations faites dans le passé n’auraient plus aucun sens.
    Ne dit on pas un chat de la Saint-Jean, pour un chat plutôt faible !

  18. SOLER dit :

    Votre article est très intéressant
    J’ai eu la chance d’avoir plusieurs médecins homéopathes et chirurgiens qui se sont intéressés à l’astrologie médicale.
    Depuis plus de 35 ans .j’ai appris l’astrologie pour mes proches, et mes amis .ce qui est impressionnant lorsque l’on étudie le thème natal c’est de trouver dans les maisons de santé les points faibles des organes d’eventuelles pathologies qui pourraient se déclarer
    Lorsqu’un proche ou un ami devait subir un acte chirurgical en accord avec le chirurgien de choisir l’intervention en fonction de la lune.du signe afin d’éviter les complications à venir.
    Je consulte chaque fois qu’il est nécessaire le livre du Docteur Jacques Michaud  »medecine et astrologie.’
    Il serait bien que certains chirurgiens puissent avoir des notions astrologiques afin d’éviter aux patients les complications.

  19. Denise dit :

    Dès les années 60, ma tante, Docteur en Pharmacie et en Médecine, faisait le thème astral de patients cancéreux traités à Villejuif . L’astrologie véritable n’a rien à voir avec la page consacrée des magazines féminins…Cette scientifique dont la thèse de Pharmacie (1939) portant sur les plantes médicinales de l’Antiquité a été utilisée dans la « redécouverte » des Huiles Essentielles – tellement en vogue aujourd’hui- cherchait dans ces thèmes une correspondance astrale avec le type de maladie de ces patients.

  20. vasionensis dit :

    En somme, Colbert a supprimé la chaire d’astrologie dès sa propre naissance (1619)!
    Les commères n’auraient pas dû lui communiquer son thème astral…

  21. LANNEVAL dit :

    A l’inverse de vous, j’ai commencé par l’astrologie et j’ai même appris à lire dans les astres avec une astrologue. J’ai également appris à lire dans les cartes !!! avec ma tante, mais peu à peu j’ai changé (et non pas grâce à ma planète qui aurait certainement préféré ! me garder dans sa zone d’influence) et suis devenue une « pure scientifique » qui « lit » dans les difficultés de vie de ses patients. Une profession de moins en moins acceptée. Je veux être libre de mes choix et je les assume. Sont-ils fonction de notre éducation ? Je le pense. On la suit ou en réaction, on la transforme ,
    car de subissante je suis devenue agissante. Et actuellement je suis régulièrement des cours d’astronomie totalement dissociés de l’astrologie et des cartes.

  22. Briffoz Albert dit :

    Bonjour,

    Des remarques:

    — la science a le droit d’étudier ce qui n’est pas encore expliqué ou compris.
    — Nul besoin des anciennes positions solaires devant le ciel stellaire profond qui change avec la précession.
    Les positions planétaires dans le ciel terrestre par exemple en heures après le lever solaire du lieu suffisent.
    En d’autres mots: le système Terre, Soleil, Planètes suffit à déterminer le problème.
    — Voir sur Wikipédia Michel Gauquelin.
    — J’ai pu discuter deux heures avec la fondatrice du Comité Para de Bruxelles (dont Einstein faisait partie): Mme Capelle Boutte: approbation de Gauquelin
    via une autre série Pour Mars et Jupiter chez les sportifs de haut niveau nés sans injection provocatrice (rare maintenant où les pics de naissance coïncident avec les horaires du monde médical)
    — Voir les corrélations transmission radio OC via ionosphère et positions planétaires en
    http://www.eham.net/articles/8828

    Bien à vous

    Albert

    • Briffoz Albert dit :

      — le centre de masse du système solaire se calcule avec le bilan vectoriel des masses planétaires (petites devant M solaire) multipliées chacune par sa distance respective (grandes devant rayon solaire). On voit que très mécaniquement parlant, ce barycentre sort couramment du soleil et pourrait dicter ses éruptions et convections.
      http://adsabs.harvard.edu/full/1952C%26T….68..288M

      Albert B

  23. BARDET Christiane dit :

    Je découvre avec grande joie que l’Astrologie intéresse les Médecins. Personnellement, j’ai ai connu un(e) maintenant à la retraite se servant de l’astrologie dans ses consultations.
    J’étudie l’astrologie humaniste (Dan Rudhyar) et karmique depuis de nombreuses années et j’ai reçu un certains nombre de personnes. J’espère aussi apprendre à lire les problèmes du corps dans la carte du ciel.
    Votre article est magnifique. Beaucoup de personnes ne comprennent pas que notre travail d’astrologue ne concernent pas les constellations.
    Savez-vous qu’il existe aussi l’Astrologie ésotérique, celle reçue par Alice Bailey par l’intermédiaire du Maître Tibétain ?
    Merci pour ce que vous êtes. Je ne connais pas Christine Ruiz, mais ce voyage en Crête est très tentant, le lieu encore un peu sauvage et le mois de mai… Bien fraternellement.

  24. Ségolène P dit :

    Quelle lettre ridicule, boursouflée et ronflante ! Toutes ces références mal maîtrisées (Schopenhauer, Nietzsche, Jung, n’en jetez plus !) montre que vous n’avez pas réellement lu ces auteurs, que vous y recourez pour crédibiliser à tout prix votre intérêt pour l’astrologie… Tellement maladroitement qu’on n’y croit jamais ! Quant à vos généralités sur les caractéristiques physiques (tous les Vierge ont des problèmes intestinaux, c’est bien connu) on ne sait pas s’il faut en rire ou en pleurer
    On préférait quand vous parliez de vrais sujets de santé, avec prudence, vous sav(i)ez d’habitude éviter les catégories. Me désabonne à cette lettre, impossible de croire à ce que vous écrivez après ce globibulga ! Salutations

  25. Mychele du Québec dit :

    J’apprécie votre ouverture d’esprit et j’aime beaucoup vos lettres .Merci pour cela.
    J’ai 77 ans et je suis contente de pouvoir apprendre à travers vos lettres .
    Dans ma jeune vingtaine , j’ai étudié l’astrologie …et j’ai conservé un intérêt pour tout ce qui est ésotérique.
    En 68, lorsque mon fils est né, le lendemain a l ‘hopital, je faisais sa carte du ciel …pour savoir qui était ce petit être que je ne connaissais pas.
    Merci Dr Rueff

  26. alessandro pendesini dit :

    Les Français, (mais pas seulement ! hélas..) la pensée scientifique et les parasciences :
    -55% des français croient à la transmission de pensée ;
    -46% aux explications des caractères par les signes astrologiques ;
    -35% aux rêves qui prédisent l’avenir ;
    -29% aux prédictions par les signes astrologiques, et horoscopes ;
    -24% aux prédictions des voyantes ;
    -23% à l’inscription de la destinée dans les lignes de la main ;
    -19% aux envoûtements et sorcellerie ;
    -18% aux passages sur Terre des extraterrestres ;
    -16% aux tables tournantes ;
    -11% aux fantômes, revenants…..
    NB 58% de ces mêmes Français pensent que « l’astrologie est une science ». Ce qui prouve que nos contemporains ne savent plus très bien ce qu’est une science ou ce que SCIENCE veut dire !
    Ce qui me fait dire que dans les écoles -du moins certaines-
    on enseigne pas ce qu’on devrait enseigner……….

  27. Martine HUET dit :

    J ai eu la chance d avoir croisé sur ma route, un médecin qui soignait avec le thème astral, ce médecin n est plus de ce monde. mes enfants et moi ont un souvenir extraordinaire par l exactitude des maux rencontrés. Pour ma part, il m a sauvé plusieurs fois alors que la médecine ne trouvait pas et je ne serait pas en mesure de donner un commentaire aujourd’hui.
    Il approchait toutes les médecines et possédait une richesse de savoir sans limites.
    J ai fait aussi 3 ans de psychologie karmique indienne selon Irène Andrieu qui m a aidé énormément…….

  28. Myriam dit :

    Je connais le nom du Docteur Rueff depuis 1985 .
    Téléphoniquement après la lecture de votre livre  » Choisir la Vie » , vous aviez eu la gentillesse de me diriger vers un médecin parisien qui a beaucoup aidé mon papa souffrant d’un cancer. J’ai beaucoup de reconnaissance à votre égard depuis cette époque.
    Abonnée à votre lettre j’ai lu votre article avec un petit sourire et pas mal de scepticisme…
    J’ai bien ri  » jaune » en lisant ce qui se rapporte à mon signe  » capricorne  » :
    Le Capricorne gouverne les os, les articulations et notamment les genoux. Les accidents osseux sont à craindre chez les natifs de ce signe, notamment ceux de la colonne vertébrale. Un Capricorne doit donc être attentif à sa posture.
    Pour être brève, je suis un peu « voûtée » . J’ai 75 ans : cette image ne me plait pas du tout.
    Je cherchais une solution depuis 2/3 ans . J’ai enfin trouvé « la « rhumatologue qui a écouté ma demande.
    Depuis trois mois, je vois une praticienne Mézières et Ecole du Dos qui m’aide à corriger ma posture autant que faire se peut . …Par ailleurs une radio très récente de la colonne a fait apparaître des  » fractures » au niveau des vertèbres « . !!!
    3 lignes  » bluffantes » en tout cas pour moi.
    Pour le moment je n’ai rien au genoux !!!!
    Bien cordialement

  29. Bidault Claire-lise dit :

    Bonjour Dr Rueff,

    Merci de lire attentivement ce message jusqu’au bout.

    Je lis à l’occasion vos articles, tout comme celle du Dr Willem, et d’autres publications traitant de sujets de santé par le naturel, et certaines informations sont intéressantes et utiles et je vous en remercie.
    Mais je fais un tri dans toutes ces publications, je ne retiens que ce qui ne vas pas à l’encontre de celui qui est l’auteur de sa création, Dieu, Jésus, créateur du ciel et de la terre.

    Toutefois Je voudrais réagir à votre article ;
    l’astrologie est une science occulte et à laquelle je n’adhère pas, fort à la mode, séduisante pour un monde à la dérive et à l’avenir incertain et un monde en train de se détruire;

    Je sais que ce que je vais dire ne plaira pas à certains, mais c’est la vérité qui vient du Seigneur qui affranchit dit la Bible.

    L’astrologie ainsi que bien d’autres choses sont mêlées constamment et pratiquées couramment et font partie du domaine occulte.
    Ce sont des pratiques diaboliques qui font toutes partie d’ailleurs de la panacée des pratiques dites »bonnes », mais qui prennent en réalité leurs racines dans l’occultisme, le royaume de Satan qui n’aime pas la lumière et masque toutes les mauvaises répercussions en gardant l’homme prisonnier en le laissant penser qu’il est libre.
    Ainsi que certaines philosophies, certaines pratiques médicales anciennes, se mélange aux médecines douces pratiquées via ces pratiques occultes à la base, reconnues comme excellentes et pourtant qui ne le sont pas malgré les bons effets qu’elles présentent en apparence !
    Je citerai aussi les « dons » le magnétisme, l’homéopathie, dans un synchrétisme de religions aux diverses pratiques démoniaques cachées, et des quantités d’autres, ce serait trop long.

    Les gens sont anesthésiés, et veulent ce qui est facile immédiat, qui calme leur angoisse de leur avenir, et ne le voient pas, et ce n’est pas un jugement mais important d’en prendre conscience et d’entendre ce que Dieu a véritablement à nous dire, car il révèle quel est la racine de tous nos maux à la base et nous appelle à recevoir la solution.
    ils prennent tout ce qui peut améliorer leurs conditions ici-bas sans en référer au Seigneur qui est pourtant celui à qui nous devrions demander en premier puisque qu’il nous a créé ainsi que de toute la création, mais nous pensons être maître de nos vies dans cette évidence que nous devons être réparés dans cette déchéance depuis la chute d’Adam.
    Ainsi l’homme s’est inventé et est parti se réfugier dans d’innombrables dérives au lieu de retourner à son créateur et d’en connaitre les raisons et les solutions.mais l’être humain fait un mix et utilise à sa convenance toutes choses;
    pour se croire maître de sa vie, pour apporter la solution, sans pouvoir guérir la racine du mal qu’est sa propre nature pécheresse qui a besoin d’un miracle pour changer radicalement, mais l’homme s’obstine à fuir la réalité;

    Il pense qu’en maîtrisant un savoir il est dans la bonne finalité mais il ne fait que découvrir qu’il a besoin de son créateur pour vivre, et que la véritable source est le Seigneur Jésus, qui peut apporter une solution éternelle et non temporaire à son mal.

    L’homme a du mal à entendre la vérité, celle qui sauve, car son regard est voilé par la puissance spirituelle de Satan qui régit ce monde, mais Jésus l’a vaincu, et il faut que les hommes le sachent afin de pouvoir être sauvés premièrement spirituellement pour le salut de leurs âmes qui aura un impact sur tout leur corps.

    Pourtant Dieu a un plan de salut pour l’homme, et l’ignorer est rester dans la fuite et le déni de la réalité, il reste alors un aveugle qui conduit des aveugles ! cela ne se peut, surtout lorsque le Seigneur nous éclairent, nous donne de prendre connaissance de la racine du mal en nous, et nous fait la grâce de nous donner la solution et nous offrir sa vie gratuitement.

    Il y a certainement des gens sincères ou pas mais ce n’est pas parce qu’on est sincères tout le monde il gentil, et voilà il faut le syncrétisme de tout, que c’est la voie véritable, mais c’est de désirer mettre sa confiance dans celui qui est la vérité qui est capable de sauver et qui n’est pas un simple homme, qui est Dieu et qui prouve son amour pour nous, en se donnant lui-même, c’est cette voie claire, dans laquelle nous ne nous tromperons pas, car nous pouvons l’expérimente, donc ce que je vous dis est fondé et véritable, ce n’est pas du pipeau, que les promesses de Dieu dans sa parole, il est vivant et il faut en faire l’expérience.

    Dieu aime chacun et il a envoyé Jésus, qui est la lumière du monde afin de sauver le monde.

    « CAR DIEU A TANT AIME LE MONDE QU’IL A DONNE SON FILS UNIQUE AFIN QUE QUICONQUE CROIT EN LUI, NE PERISSE POINT MAIS QU’IL AIT LA VIE ETERNELLE ». la Bible évangile de jean chapitre 3 verset 16

    Nous n’avons pas besoin des séductions du diable, comme l’astrologie ou de tout autre pratiques occultes mais seulement de remettre le Seigneur au centre de notre vie en le croyant et en le reconnaissant comme Sauveur et Seigneur personnel et il nous donnera de faire les bons choix à commencer par celui de le croire et de le suivre, le reste suit. pour qu’il remette les choses à la bonne place car tout a été déformé, avili par le péché et seul la venue du Seigneur dans une vie peut changer une vie, et la nature humaine dès maintenant et de manière éternelle.

    Certaines médecines douces qui ne dévient pas, sont bonnes comme la phytothérapie, le fait de traiter la raison d’un état, et non de seulement masquer les symptômes, comme avoir par exemple une bonne hygiène de vie, une qualité d’ alimentation la plus naturelle et bio possible, les huiles essentielles, par exemple, mais sans mélanger d’autres pratiques occultes, pourvu qu’il n’y ait pas mélange avec des pratiques ayant leurs racines spirituelles qui ne viennent pas du Seigneur, dans lesquelles beaucoup de gens se confient plus facilement dans un monde devenu toxique qui part en vrille, à l’instar de la vérité, de l’essentiel,
    et A MOINS DE REFORMER SA VIE, non simplement sur le plan alimentaire mais sur le plan spirituel en retournant au plan initial de Dieu, le changement ou le bien-être ne se limite pas à la santé physique comme vous le savez, ni à manger à tous les rateliers sans discerner l’esprit qui s’y trouve, et le Seigneur vous parle dans l’évangile, lisez-le, et demandez au Seigneur de vous parler et il le fera, toutefois il faut une attitude réelle de recevoir la vérité, de vous adresser à celui-là seul qui est vivant et qui est le chemin, la vérité et la vie : Jésus<;

    Je ne suis pas contre le fait de connaitre les propriétés des plantes par exemple et d'en faire bon usage et d'avoir avec la grâce de Dieu du bon sens et une bonne hygiène de vie pour vivre mieux car Dieu à l'origine a créé toutes choses parfaitement pour l'homme, mais depuis ma rencontre et mon appartenance à Jésus-Christ, Dieu a remis les choses à sa place et je continue d'appendre avec Jésus, et je m'en réfère à Lui en toutes choses .
    Mais le drame avec l'être humain c'est qu'il cherchera toutes les alternatives pour justifier sa rebellion et son adoration pour tout autre chose, au lieu de se tourner et de se réconcilier avec celui qui l'a créé, et tout comme Adam dans sa désobéissance a mis du désordre dans sa vie, depuis l'homme fuit les raisons de sa condition au lieu de faire face à la vérité, sur les raisons de ce désordre qu'on nomme le péché qui est la conséquence de sa désobéissance, son manque de foi.

    Ce qui l'a coupé de Dieu son créateur de son amour, est son incrédulité, son manque de confiance, la perte de la foi qui est le fruit de la désobéissance, et jusqu'à aujourd'hui malgré les appels incessants de Dieu pour se tourner vers le divin horloger, il préfère se tourner plutôt vers toutes sortes de choses qu'on justifie de "bonnes ", qui sont des séductions et n'éradiquent pas la racine du mal en l'homme que Seul le Seigneur peut réparer !
    Par ailleurs l'homme se plait à adorer, à mettre sa confiance qu'en lui-même, et aimer la créature et la création plus que celui qui l'a créé et c'est cela le péché, et qui le mènent et le livre à l'autres maîtres séducteurs qui vont le garder prisonnier et en perdition, tout en l'occupant par des choses qu'ils peuvent justifier apparemment.

    Bien que Dieu a tout créé, et donné tout ce qu'il faut, Satan a détourné sa création pour se faire l'égal de Dieu et il a entrainé l'homme dans sa chute en poussant l'homme dans tous les compromis faciles, de la même manière en lui laissant penser que c'est bon, mais ce sont d'autres esprits que celui de Dieu, donc des démons qui flattent l'orgueil, et les sens.
    L'homme pense qu'il est son propre maître, qu'il est intelligent et qu'il peut maîtriser sa vie, mais il n'en est rien, il se donne l'illusion par toutes ses pratiques spirituelles qu'il est intelligent mais il est dans l'erreur.
    La bible dit ne donnez pas foi à tout esprit, mais éprouvez-les pour savoir s'il est de Dieu.
    Mais oui, tout ce qui brille n'est pas or !

    CELUI QUI EST DE LA VERITE VIENT A LA VERITE dit la Bible, intéressant non ?
    La vérité vient de celui qui est la vérité, et c'est Jésus-christ, et qui avec Dieu son Père, il l'a prouvé, il est amour, ils sont uns et il révèle tout dans la Bible.
    Dieu nous met en garde dans le livre du Deutéronome de biens des pratiques occultes dans lesquelles l'homme se plait à se convaincre que puisque les choses se faisaient, alors cela justifie leurs pratiques…. Non, ce n'est pas prendre cela "semble bon, justifié par des résultats, que çà l'est. Il faut réaliser que beaucoup d'hommes pensent et vivent ainsi mais que dit le Seigneur ? Vous inquiétez-vous de cela ? là est la question qui révèle l'indifférence de l'homme et son orgueil dans son indépendance envers Dieu, depuis la chute d'Adam, c'est sa nature pécheresse qui doit changer pour que les choses changent en lui et autour de lui sinon il s'illusionne.
    Jésus-Christ a dit " Moi je suis le chemin, la vérité et la vie, Nul ne vient au Père que par moi".
    Dieu dit dans la Bible : "car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui, ne périsse point mais qu'il ait la vie éternelle".
    Il est difficile à l'homme de croire, de recevoir gratuitement , de se laisser transformé par la grâce de Dieu mais cela est possible à Dieu et il le fait , pour celui qui le veut, qui l'entend, qui le croit, qui est prêt à le recevoir, et à laisser le Seigneur à devenir le maître de sa vie, pour son plus grand bonheur au lieu de survivre, donc pas la charrue avant les boeufs mais de naître de nouveau pour vivre éternellement car Il y a une seule vie après quoi vient le jugement, non parce que Dieu est méchant mais parce qu'il est amour, il offre la possibilité à l'homme de faire le bon choix celui de croire Jésus, de recevoir son pardon et de le suivre, et de se repentir et de se détourner de ses péchés avec l'aide du St Esprit.

    Je vous laisse, en souhaitant à chacun de lire les évangiles, la Bible qui est la parole de Dieu
    mais aussi un site que je connais et que je vous recommande, qui ne peut qu'édifier : http://www.connaitreDieu.com

Répondre à SOLER Annuler la réponse

CES DÉCOUVERTES QUE VOUS DEVEZ ABSOLUMENT CONNAÎTRE

Ce fabuleux livre a changé la vie de milliers de personnes…

…Et pourtant il est INTROUVABLE dans le commerce.

Recevez EN CADEAU chez vous ce livre au format papier.

45 percées historiques de santé naturelle sur les sujets suivants : cancer, arthrose, Alzheimer, prostate, hypertension, cholestérol, Parkinson et bien d’autres encore…

J’accepte, en renseignant mon adresse email, d’être abonné(e) à la lettre gratuite du Docteur Rueff de Totale Santé SA. Mon adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée. Je peux me désinscrire à tout moment. Pour en savoir plus sur mes droits, je peux consulter la politique de confidentialité.